Alain Delon trop politiquement incorrect pour le Festival de Cannes ? Une pétition contre la remise d’une Palme d’or d’Honneur qui doit lui être décernée a été lancée en ligne…

Alain Delon : le mauvais scénario LGBT+

Le Festival de Cannes va se tenir cette année du 14 au 25 mai. Parmi les grands noms attendus sur la croisette pour cette édition 2019, citons Al Pacino, Diego Maradona, Leonardo DiCaprio ou encore Alain Delon. Ce dernier doit se voir décerner une Palme d’or d’Honneur dimanche 19 mai. Toutefois, cette consécration n’est pas du goût de tout le monde.

Si la star française a su remplir les salles de cinéma durant plusieurs décennies, Alain Delon s’est aussi créé des inimitiés de par ses déclarations au ton très libre sur divers sujets. Il n’en fallait donc pas plus pour qu’une pétition demandant l’annulation de cette remise de récompense soit lancée. Celle-ci, mise en ligne sur un site américain, a déjà atteint les 16 000 signatures.

Dans le texte explicatif qui accompagne la pétition, il est ainsi fait mention des réticences d’Alain Delon quant à la possibilité des couples homosexuels de pouvoir adopter des enfants : « Reconnu pour parler souvent en public, il a affirmé que les couples homosexuels ne devraient pas avoir le droit d’avoir ou d’adopter des enfants et que les femmes devraient être traitées selon une attitude « macho » qui inclut de les « gifler ». Son fils l’a même accusé de violence familiale. »

Alain Delon
Melissa Silverstein

Pour Women and Hollywood, il est donc question de contraindre l’organisation du Festival de Cannes à annuler cette remise de Palme d’or d’Honneur sous le coup de la pression « populaire ». Les mauvaises langues parleront plutôt de pressions des lobbies LGBT+ et féministes.

Détail qui devrait faire rager Melissa Silverstein, une grande affiche sera apposée sur le palais du festival en mettant en scène Alain Delon dans le film « Plein Soleil ». Une réalisation de René Clément sortie sur les écrans en 1960.

Avant le décès d’Agnès Varda le 29 mars dernier, c’est même cette affiche qui devait être l’illustration officielle de ce 72e Festival de Cannes. Ce qui laisse à penser que la requête de l’association américaine risque bien de rester vaine.

N’en déplaise aux esprits chagrins, cette Palme d’or d’Honneur est plus que méritée pour l’acteur qui, de films en films, nous aura tant fait aimer le cinéma. Peu d’acteurs d’aujourd’hui, aussi politiquement corrects soient-ils, n’ont désormais cette aptitude.

« Mélodie en sous-sol » :

« Le Clan des Siciliens » :

Crédit photos : Wikimedia Commons (Domaine public/LuchinoVisconti)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine