Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Heures supplémentaires 2019 : Des questions en suspens

Depuis le 1er janvier 2019, toutes les heures supplémentaires et complémentaires, ainsi que les jours de travail supplémentaires pour les salariés en forfait jour, bénéficient d’un allègement des charges salariales et d’une exonération fiscale dans la limite de 5000 euros. Mais de nombreuses questions restent en suspens. On fait le point ci-dessous.

Si la mise en pratique au 1er janvier 2019 a été très chaotique au regard de la précipitation dans laquelle la mesure a été votée, de nombreuses questions demeurent en suspens et l’une des plus problématiques reste le sort de la CSG-CRDS applicable.

La loi est très claire

La loi est très claire à ce sujet : les heures supplémentaires et complémentaires effectuées depuis le 1er janvier 2019 bénéficient d’une exonération de cotisations vieillesse dans la limite de 11,31%.

Cependant, elles restent soumises à la CSG-CRDS (après abattement).

La CSG (Contribution Sociale Généralisée) a un taux de 9,2%, dont seul 6,8% est déductible et 2,4% non déductible du revenu fiscal du salarié. Le salarié paye donc des impôts sur une cotisation prélevée par l’Etat. Même chose pour la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la DetteSociale) dont les 0,5% restent entièrement non déductibles.

Comment traiter la CSG et la CRDS non déductibles ?

Le gouvernement l’avait annoncé : les heures supplémentaires et complémentaires ne seront pas soumises à l’impôt sur le revenu.

Alors, comment traiter la CSG et la CRDS non déductibles ?

A ce jour, trois possibilités existent :

  • Laisser le régime légal s’appliquer à la CSG-CRDS sur les heures supplémentaires (donc garderune partie déductible et une autre non déductible),
  • Ou par analogie, appliquer le régime des heures supplémentaires défiscalisées version 2007(dispositif TEPA). A cette époque, la CSG et la CRDS étaient entièrement déductibles, par conséquent, les heures supplémentaires étaient réellement entièrement défiscalisées,
  • Ou enfin, les considérer comme entièrement non déductibles en vertu du principe de « non double déductibilité » (régime déjà applicable aux indemnités de rupture). La rémunération des heures supplémentaires n’entrant pas en compte dans le revenu fiscal, il ne peut y avoir une seconde exonération pour la CSG-CRDS.

Une solution se dessine…

L’instruction interministérielle n° DSS/5B/2019/71 du 29 mars 2019 a répondu sur le sort de laCSG-CRDS.

En effet, elle précise que la CSG-CRDS serait entièrement non déductible car « en pratique » les heures supplémentaires ne sont pas soumises à cotisations. Une telle application conduirait donc de manière indirecte à ce que les heures supplémentaires et complémentaires entrent dans le revenu net fiscal des salariés via l’application de la CSG-CRDS.

Malgré cela restons prudents… avant toute application de cette instruction ministérielle, il sera nécessaire d’attendre la position des finances publiques.

INformations recueillies via Absoluce

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Irlande. Le gouvernement remet sur la table sa loi contre « contre la haine », la plus répressive d’Europe, à la suite des émeutes contre l’accueil de migrants

Découvrir l'article

Santé

La Californie adopte discrètement un projet de loi abrogeant la loi COVID sur la « désinformation médicale »

Découvrir l'article

Politique

Justice.Les députés Renaissance Mathieu Lefèvre et Caroline Yadan veulent faire enfermer les dissidents politiques

Découvrir l'article

Economie, Santé, Social, Sociétal

Semaine de quatre jours au travail : une majorité de salariés français séduits ?

Découvrir l'article

Tribune libre

Quelle est la légitimité des lois quand l’éthique manque au sommet de l’Etat ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Télétravail. Des heures supplémentaires sournoises… et non rémunérées

Découvrir l'article

Environnement

Loi visant à lutter contre la maltraitance animale et conforter le lien entre les animaux et les hommes : les initiatives fédérales prises en compte

Découvrir l'article

Politique

Loi Molac et langues régionales. La liste des signataires du recours devant le Conseil Constitutionnel

Découvrir l'article

Sociétal

Loi antiterroriste. Les renseignements auront-ils accès à nos historiques ?

Découvrir l'article

Sociétal

Séparatisme. Découvrez l’avant projet de loi liberticide qui doit être présenté le 5 décembre

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍