Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ecosse. La loi sur les « crimes de haine » détournée et bientôt abrogée ?

L’introduction de la loi sur les crimes de haine et l’ordre public s’est avérée désastreuse pour le premier ministre écossais et leader du parti national écossais (SNP) de gauche radicale, Humza Yousaf.

Une grande partie des 4 000 premières plaintes pour crimes haineux, déposées par provocation après l’entrée en vigueur de la loi au début du mois, étaient dirigées de manière plutôt humiliante contre Humza Yousaf lui-même. Les sondages publiés ce week-end indiquent également qu’au cours des quelques semaines qui ont suivi l’entrée en vigueur de la loi sur les crimes de haine, la popularité de Yousaf a chuté parmi les Écossais, y compris parmi les électeurs du SNP.

Aujourd’hui, les conservateurs écossais proposent à Holyrood, le Parlement écossais, une motion visant à abroger la loi. Le secrétaire d’État à la justice du parti conservateur, Russell Findlay, s’est plaint du fait que la législation impose un fardeau trop lourd à la police du pays, déjà “débordée”.

Cette semaine, M. Findlay a déclaré à ses collègues que la loi “a transformé l’Écosse en un lieu de moquerie internationale […] où les discussions litigieuses et les désaccords dans votre propre maison peuvent entraîner une frappe à la porte de la part de la police. Où chaque plainte, aussi infondée ou absurde soit-elle, fait l’objet d’une enquête policière, tandis que des officiers désespérés se voient dire de ne pas poursuivre les vrais crimes”.

La motion visant à abroger cette loi a peu de chances d’être adoptée, même si le Daily Telegraph rapporte qu’elle pourrait “accroître la pression” sur Yousaf et le chef du parti travailliste écossais Anas Sarwar, dont le parti a soutenu la loi, pour qu’ils reconsidèrent leurs positions si un nombre suffisant de députés se rebellent.

La loi de Yousaf crée un nouveau délit de “provocation à la haine” à l’encontre d’une série de groupes, dont les femmes ne font notamment pas partie. Sur les 7 000 premiers crimes de haine signalés à la police et ayant fait l’objet d’une enquête, seuls deux font l’objet de poursuites, signe supplémentaire de l’échec de la loi.

Le premier ministre est également confronté à des difficultés politiques sur un certain nombre d’autres fronts, et vient de devoir abandonner un engagement clé en matière de climat et, à la suite de la publication du rapport du pédiatre Dr Hillary Cass sur le traitement des transsexuels, faire volte-face sur l’utilisation des bloqueurs de puberté.

Plutôt que de prendre acte de l’accumulation de ses échecs, M. Yousaf a choisi de pointer du doigt “un certain nombre d’acteurs de mauvaise foi”.

Jamais les gauchistes n’admettront que leur idéologie sent la mort et la désolation. Même au bord du gouffre.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Ecosse. La loi sur les « crimes de haine » détournée et bientôt abrogée ?”

  1. Hadrien Lemur dit :

    Ils on picolé trop de Whisky les écossais pour se retrouver avec un Yousaf comme premier ministre.

  2. SAINT-MARC Jean-Paul dit :

    Un islamo avant d’être un gauchiste !

  3. Gaï de ROPRAZ dit :

    On dirait que les Ecossais se reveillent ! Il serait temps !….

    Car entre-nous, placer à la tête (Politique) du pays un Musulman, faut quand même le faire !!!!….

  4. Nicholas dit :

    Mais comment ce si beau pays celtique en arrive à avoir un tel énergumène comme premier ministre ?

  5. Nicholas dit :

    Comment peut on arriver à un niveau de bêtise si bas pour voter une telle loi ? J espère que les Écossais vont remettre de l ordre.

  6. Jacques Pensec dit :

    Si émettre un avis contraire à un quelconque interlocuteur est interprété comme incitation à la haine, c’est nier le droit à la liberté d’opinion.

  7. JCML dit :

    Même en Écosse “les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait”

  8. Le Celte dit :

    Il est interdit de dire la vérité et de décrire la réalité quand cela concerne certaines personnes.
    Quand vous n’êtes pas d’accord avec eux vous êtes un facho , un raciste et ils veulent se faire passer pour des victimes alors qu’ils sont à l’origine de la majorité des situations merdiques.

  9. patphil dit :

    le grand remplacement en marche!

  10. Parabellum dit :

    Il est bien loin le temps de William Wallace et celui des highlanders. Le kebab a remplacé la panse de brebis farcie et le tchador a remplacé le kilt. La gôôôche continue son travail de destruction ….jusqu’à quand ?

  11. Henri dit :

    LӃcosse est en avance sur la France.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tourisme

À la découverte de l’Écosse : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

A La Une, International

La moitié des Écossais souhaitent l’abrogation de la loi folle « sur les crimes de haine »

Découvrir l'article

International

Ecosse. Le nouveau leader du SNP renonce à un ministère de l’indépendance

Découvrir l'article

International

Kate Forbes et le fragile pluralisme écossais

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, International

Ecosse. L’avenir des Highland Games est menacé

Découvrir l'article

International

Écosse. Le flic de la pensée Humza Yousaf démissionne de son poste de premier ministre

Découvrir l'article

International

Terreur gauchiste en Ecosse avec l’entrée en vigueur d’une loi « sur les crimes de haine »

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Evenements à venir en Bretagne, Vu ailleurs

La persistance des modèles de locuteurs natifs dans le renouveau du Manx, conférence Zoom ce mercredi

Découvrir l'article

International

En Espagne, les changements de sexe ont augmenté de 400%

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 11 Mars c’est la Saint Konstantin

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky