Dimanche 26 mai, tous les citoyens des pays de l’Union Européenne sont appelés à désigner les députés qui les représenteront au Parlement européen pour 5 ans.

Pourquoi faut-il absolument aller voter?

Aujourd’hui, une élection est une des très rares occasions pour le peuple d’exprimer ses choix politiques sur la société dans laquelle il veut vivre.

De plus en France, c’est le seul scrutin à un tour à la proportionnelle intégrale. Cela veut dire que chaque voix compte et que chaque vote est utile.

Or, l’enjeu de ce scrutin n’a jamais été aussi essentiel pour l’avenir des peuples européens. Comme l’a analysé Jean Yves Le Gallou sur Bd Voltaire, il permettra à minima de répondre à ces questions :  » combien y aura-t-il de députés européens attachés à la défense des frontières face à l’immigration ? Combien y aura-t-il de députés européens prêts à tout pour affirmer l’identité européenne et chrétienne de l’Europe ? 200, 220, 240 ? Pas encore de quoi former une majorité, certes ! Mais de quoi constituer une minorité identitaire sans précédent au sein des 700 députés européens. Un groupe suffisamment fort qui pourra aider les gouvernements identitaires – groupe de Visegrád, Italie, Autriche, Estonie – à former une minorité de blocage au sein du Conseil européen. Il suffit, pour cela, de représenter 7 États et/ou 18 % de la population. »

Si la mobilisation des électeurs était maximale, on pourrait même espérer qu’il soit le groupe d’élus le plus important du futur parlement.

Pour atteindre cet objectif, chacun a le choix entre plusieurs listes :

– la liste souverainiste de Nicolas Dupont- Aignan

– la dissidence française de Vincent Vauclin

– la ligne claire de Renaud Camus, Karim Ouchikh et Fiorina Lignier,

– la liste du Rassemblement national, conduite par Jordan Bardella, avec Hervé Juvin, Thierry Mariani, Nicolas Bay, Jean-Paul Garraud notamment.

On ne peut y ajouter celle de F.X. Bellamy et des Républicains, car comme l’a dit JY Le Gallou :  » Bellamy parle comme Orbán mais votera selon les exigences de Soros… Bellamy prête son visage juvénile aux pratiques du « double langage » qui ont si bien servi en leur temps à Chirac, Juppé, Raffarin et Sarkozy. »

Avant de mettre son bulletin dans l’urne, il faut se poser  cette dernière  question  :  » Quelle liste peut espérer dépasser les 5% nécessaires à obtenir des élus?  »

En allant voter dimanche 26 mai, vous poserez une première pierre pour la transformation de l’Union Européenne en une institution au service de l’identité des peuples européens et de leur civilisation.

Louis Cruau.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine