Rezé (44) : trois mineurs arrêtés pour plusieurs feux de voitures et poubelles

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Trois jeunes délinquants âgés de 15 et 16 ans, actuellement scolarisés à Rezé et Saint-Herblain, ont été confondus par les forces de l’ordre pour une série d’incendies de véhicules, mobiliers urbains et de haies dans la cité dite « sensible » du Château de Rezé, au sud de Nantes. La cellule de lutte contre les incendies de véhicules automobiles (Cliva), montée en mars 2013 au sein de la police avec cinq enquêteurs à plein temps, étendue aux feux de biens immobiliers en 2014, a prouvé une fois de plus son efficacité.

Nantes comptait en 2013 environ trente voitures brûlées par mois, en zone police – un chiffre qui n’a fait qu’augmenter depuis, même sans tenir compte des nombreux incendies lors des émeutes urbaines de juillet 2018 – dont le bilan n’a jamais été officialisé.

Deux des trois mineurs concernés ont reconnu avoir participé aux incendies du 14 avril dernier – des feux de haies et de poubelles rues Emile Zola, du Port au Blé et des Pictons ainsi que des épisodes délinquants précédents. Le troisième a reconnu avoir été présent sur les lieux de divers incendies, mais nie y avoir pris part. Les trois délinquants sont convoqués devant le juge des mineurs en octobre, et laissés libres jusque-là.

Le juge devrait avoir beaucoup de questions à leur poser : depuis trois mois les pompiers sont intervenus au Château de Rezé pour les feux d’une vingtaine de poubelles, sept voitures, cinq scooters et une cave.

LM

Crédit photo : [cc] Richard Hopkins, Wikipedia
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Incendie de la cathédrale de Nantes : le « bénévole » rwandais à nouveau en garde à vue — et avoue

Dernière minute : en garde à vue, le suspect a avoué être l'auteur de l'incendie de la cathédrale. Nous reviendrons sur cet événement. Après l’incendie...

Nantes. Les feux de cave et de parking se multiplient près de Malakoff

Après l’incendie le 24 novembre de deux caves dans les quartiers dits « sensibles » du Breil-Malville et de Bellevue – nécessitant à chaque fois l’évacuation...

Saint-Nazaire. Les feux de voiture se multiplient

Dans la nuit du 20 au 21 mai trois véhicules ont encore été incendiés, dans le quartier dit « sensible » de la Trébale, à...