Fête de la Bretagne

Pour sa huitième édition, la Nuit bretonne va se tenir à Nantes le 20 juillet prochain. Que nous réserve le programme ? Un air de « multiculturalisme » obligatoire…

Nuit bretonne : concerts et fest-noz

Après les Voix bretonnes au mois de janvier dernier, la musique bretonne va signer son retour au Château des Ducs de Bretagne le 20 juillet. C’est à cette date qu’aura lieu la Nuit bretonne, huitième du nom. L’évènement va offrir plus de six heures de musique au public, avec d’abord des concerts puis un fest-noz !

Quant au programme, la soirée démarrera avec Four Winds. Le groupe irlandais lancera ainsi le premier concert à 18 h 30. Ce sera ensuite au tour de Sylvain Girault, qui réalisera un solo a capella à partir de 19 h 20.

Le fest-noz débutera aux alentours de 20 h 50 avec le couple de sonneurs Josset-Martin.

Nuit bretonne
Duo Josset-Martin. Source : tamm-kreiz.bzh

S’en suivra la prestation du trio Roblin-Evain-Badeau programmée à 21 h 20 puis du duo festif Girault-Hamon. Le fest-noz de cette Nuit bretonne sera conclu par le groupe Fleuves, qui mélange le traditionnel et les sonorités rock.

Multiculturalisme et musiciens palestiniens au programme

Issue d’un partenariat entre l’Agence culturelle bretonne et la salle de concert de musiques trad’ actuelles Le Nouveau Pavillon située à Bouguenais, la Nuit bretonne se déroule dans le cadre du très politiquement correct Voyage à Nantes. Si le rendez-vous est présenté comme une « grande soirée festive aux sons des musiques de Haute et Basse Bretagne » par le site Nantes Tourisme, il est aussitôt précisé que, « pour sa huitième édition, la Nuit bretonne confirme son ouverture au monde ».

À croire que cette ouverture au monde est devenue un examen de passage obligatoire pour la majorité des organisateurs de concerts de musique bretonne et de festoù-noz tant cette rhétorique se répète de rendez-vous en rendez-vous. Ne proposer que de la culture bretonne, seulement bretonne, constituerait donc, désormais, une hérésie ? L’édition 2017 avait déjà donné lieu à un constat similaire.

Pour ne pas déroger à ce principe du multiculturalisme de rigueur, la Nuit bretonne 2019 programme aussi le concert de Kharoub, un groupe dont on nous dit qu’il s’agit d’une « très belle rencontre entre le quintet breton Hamon-Martin et les deux frères Zayed, musiciens palestiniens de renom. » Rien de moins. Pour un son loin, trop loin des frontières musicales de Haute et Basse Bretagne…

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Kergourlay)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V