Reportage. Les Black Taxis dans les ghettos républicains de Belfast après la guerre civile [Vidéo]

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Ce reportage datant d’après les accords du Vendredi Saint (1998) montre la solitude, la solitude d’un lendemain de guerre et de l’histoire qui passe et qui laisse les hommes seuls, avec leurs souvenirs. Brendan, Gerald et Tom sont d’anciens volontaires de l’Armée Républicaine Irlandaise (IRA). Pour eux, et pour tous les républicains irlandais, le temps de la lutte armée est désormais révolu.

    • Mais comment vivre en paix après trente années de guerre et de vie sacrifiée ?
    • Comment reconstruire sa vie alors qu’au regard de la société, on demeure un criminel ?
    • Et comment accepter que la paix ne ressemble pas à la victoire ?

Ils sont aujourd’hui chauffeurs de « Black Taxi » dans les ghettos républicains de Belfast.

Les Black Taxis sont l’un des symboles les plus forts de la résistance. Ils ont été créés au début de la guerre, quand le gouvernement britannique a décidé de suspendre le service de bus qui desservait ces quartiers. À Belfast, les bus étaient conduits par des protestants, qui refusaient d’aller risquer leur vie dans ces zones républicaines. Les habitants se sont donc organisés, ils ont acheté de vieux taxis pour en faire leur transport en commun.

Ces taxis collectifs demeurent, aujourd’hui encore, leur transport privilégié, 7J/7, du matin au soir, sillonnant un même parcours. Conduire un Black Taxi est l’un des rares emplois possibles pour les anciens prisonniers. D’ailleurs, ce système communautaire de transport a été créé aussi dans le but de leur donner du travail.

Ces trajets représentent l’enfermement et l’absence d’horizon de toute une génération qui a passé la première moitié de sa vie en guerre, au combat ou en prison.

Un film d’Élisabeth Jonniaux pour Kuiv Production.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour à la présidentielle. Le dernier espoir politique des autochtones ? [L’Agora]

Je lisais récemment la tribune de Marc Desgorces sur Breizh-info.com au sujet de la possible candidature d’Eric Zemmour à...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, La fin d’un monde, La guerre des idées...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, Les nostalgériades, La...

Articles liés

Irlande du Nord : la justice déclare innocentes les victimes du massacre de Ballymurphy (1971)

La justice nord-irlandaise est revenue cette semaine sur le "massacre de Ballymurphy" en 1971, reconnaissant que les 10 victimes étaient toutes des civils innocents. https://www.youtube.com/watch?v=El0q6LB7noY Le...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les Français et les Bretons qui...

Ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg e reter-Belfast

E miz gwengolo, ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg dre soubidigezh eus ar C'hwech Kontelezh a vo digoret e reter-Belfast, da lavaret eo e kreizig-kreiz...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger les vétérans de l'armée contre...