Bonaparte, Napoléon, Ma Robe pour armure, Le Finistère, Néron : voici la sélection littéraire de la semaine.

Tout d’abord, il faut souligner la réédition de deux ouvrages majeurs écrit par André Castelot, décédé en 2014, par les éditions Perrin. Il s’agit de Bonaparte, suivi de Napoléon, qui retrace la vie, la carrière d’un personnage majeur de l’histoire de France.

Bonaparte + Napoléon

Par André Castelot

Le Napoléon en deux volumes d’André Castelot est l’un des plus grands succès de l’édition française dans le domaine de l’Histoire. C’est par centaine de milliers que se comptent les lecteurs de chacun d’eux.

D’Ajaccio à Sainte-Hélène, en passant par le Grand-Saint-Bernard, Austerlitz, Moscou, Waterloo, l’île d’Elbe, André Castelot a mis ses pas dans ceux de Napoléon Bonaparte pour respirer et restituer le décor de son prodigieux destin. Exploitant et mettant en valeur, avec son art célèbre du récit qui visualise les événements, les lieux et les personnages, une immense masse d’archives, de mémoires et de correspondance parfois inédits ou oubliés, il a écrit cette monumentale biographie si vivante, si colorée, si passionnante que depuis trente ans, son public se renouvelle sans cesse.

Le premier tome – Bonaparte – nous conduit de la naissance au sacre. Le second tome – Napoléon – part de l’instant où, le 2 décembre 1804, l’Empereur, accomplissant son premier geste de souverain, ceint d’une couronne le front de son épouse. Il se termine le 15 décembre 1840, quand les cendres de Napoléon, rapatriées de Sainte-Hélène, pénètrent sous le dôme étincelant des Invalides.

André Castelot, historien réputé, est l’auteur de nombreuses biographies à succès dont Henri IV, Marie-Antoinette, La Reine Margot, Marie de Médicis, Madame de Maintenon, Diane, Henri et Catherine.

Deux ouvrages indispensables à posséder dans sa bibliothèque, à lire et à faire lire.

Napoléon – Bonaparte – André Castelot – Perrin – 57 € les deux volumes

Ma Robe pour Armure

De Pascal-Pierre Garbarini

Avocat. Militant. Corse. Ces trois mots résument l’entrée de Pascal-Pierre Garbarini dans le monde judiciaire.

Avocat du FLNC au cœur des années de plomb, il en a côtoyé les grandes figures, a pris la défense de ses soldats et a participé lui-même aux négociations secrètes avec les pouvoirs successifs. Élevé à la dure par un grand-père policier, il a défendu Yvan Colonna, condamné pour l’assassinat du préfet Érignac au terme de trois procès retentissants.

Cet amoureux des films noirs a été confronté aux pires barbouzeries. Il a vu mourir des hommes dont il était parfois très proche. Il a failli payer son engagement au prix fort.

Sans rien renier de son passé, Pascal Garbarini a tourné une page. Il n’est plus un avocat militant mais reste un pénaliste passionné. Affaires financières complexes, criminalité organisée, femmes meurtrières : son expérience protéiforme en fait un des ténors les plus singuliers du moment. Avec humanité, lucidité et humour, il nous livre aujourd’hui le formidable récit de son parcours.

Un livre témoignage par un avocat toujours en première ligne.

Ma Robe pour Armure – Pascal-Pierre Garbarini – Harper Collins – 19 €

Le Finistère

Par Pierre Deslais

Une invitation à découvrir la géographie du Finistère et de ses sites naturels à travers des faits méconnus de son histoire régionale et de son patrimoine. Vous y découvrirez des choses dont vous n’aviez pas connaissance, comme par exemple la plus ancienne tourbière du Finistère. L’histoire de la roche tremblante d’Huelgoat ou du Grand Cairn de Barnenez.

Si vous êtes de passage dans le Finistère, à la découverte de cette magnifique région, c’est un livre original qui pourra vous accompagner, en compagnie des nécessaires cartes IGN et d’autres renseignements touristiques indispensables.

Le Finistère, Petite Géographie curieuse et insolite – Pierre Deslais – Editions Ouest France – 9,90 €

Néron

Par Catherine Salles

Lucius Domitius Ahenobarbus est né le 15 décembre 37 à Antium et mort le 9 juin 68 à Rome. Plus connu sous le nom de Néron, il est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie julio-claudienne. Prince poète, chanteur et musicien, organisateur de célébrations sportives et artistiques, il cultive un grand sens esthétique. Cependant sa sensibilité n’efface en rien son autre facette : celle d’un despote cruel, matricide et pyromane.
Durant des siècles, Néron a été l’emblème du crime et de la perversité, si bien qu’il est difficile pour les historiens d’en établir une autre image. Faut-il alors, comme Suétone, s’en tenir à un portrait à charge ? Spécialiste de l’Antiquité romaine, Catherine Salles démêle la vérité de la légende et dresse avec talent, dans cette biographie sans complaisance, le portrait d’un empereur qui, derrière le mythe, demeure aujourd’hui encore largement méconnu.

Agrégée et docteur d’État, Catherine Salles enseigne la langue et la civilisation latines à l’université de Paris X-Nanterre. Parmi ses nombreux ouvrages, tous consacrés à l’Antiquité romaine, on trouve Les Bas-Fonds de l’Antiquité et L’Art de vivre au temps de Julie, fille d’Auguste.

Néron – Catherine Salles – Perrin – 23 €

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V