Stérilisation des chats. Pourquoi c’est un acte fondamental

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

La stérilisation des chats, enjeu de protection animale majeur, suscite encore bien des questions auprès du public, et du laisser aller parfois. Avec au final de nombreux chats qui se retrouvent abandonnés (quand ce n’est pas tués dans des conditions glauques). C’est pourquoi la SPA a souhaité mieux comprendre la perception qu’en ont les vétérinaires et les propriétaires afin de faire avancer concrètement la stérilisation sur le terrain.

Une étude Opinionway pour la SPA sur la stérilisation des chats a permis d’analyser les freins et les motivations de cet acte souvent victime d’idées reçues. Par exemple, cette étude révèle que les vétérinaires comme les propriétaires considèrent que les principaux avantages à la stérilisation sont le confort des chats et le contrôle des naissances non désirées. Pour autant, les bénéfices pour la santé, l’espérance de vie du chat et la lutte contre la misère animale méritent d’être plus connus. Il en ressort également que le coût demeure le principal frein à la stérilisation.

Les bénéfices de la stérilisation pour la santé du chat

Au-delà des portées non désirées, la stérilisation présente des bénéfices importants pour les femelles autant que pour les mâles. Elle prévient l’apparition de maladies graves voire mortelles telles que les tumeurs mammaires, les tumeurs de l’appareil génital ou la propagation de maladies infectieuses et des virus [sida du chat (FIV) et leucose féline (FELV)]. En outre, à la recherche de partenaires de reproduction, le chat arpente un territoire plus vaste sur lequel les risques sont multipliés : bagarres, accidents, maltraitance…

La stérilisation pour lutter contre la misère animale

Les chats non stérilisés se reproduisent de manière exponentielle (un couple de chats peut avoir jusqu’à 20 000 descendants en 4 ans) et cette prolifération féline non contrôlée engendre des conséquences néfastes. Celle-ci conduit à une surpopulation dans les rues et la saturation chaque année dans les refuges. Contrairement à une idée reçue, la vie du chat de rue est une vie de misère et son espérance de vie est estimée entre 2 et 5 ans alors qu’un chat de famille peut vivre jusqu’à 20 ans. En refuge chaque année, ce sont des milliers de chatons qui doivent être pris en charge en urgence avec des contraintes spécifiques (par exemple le biberonnage toutes les deux heures). Ainsi, à la SPA, près d’un chat sur deux recueillis a moins de six mois, ce qui montre que près de la majorité des chats sont des chatons. La stérilisation est donc une priorité de protection animale et un réel enjeu de société.

L’action de la SPA 

Pour lutter efficacement contre cette misère féline, la SPA intervient à tous les niveaux. L’association a mis en place un dispositif d’action complémentaire sur les chats de particuliers ainsi que les chats libres car la reproduction incontrôlée des premiers alimente les populations de chats libres et les abandons en refuges. En 2018, la SPA a permis la stérilisation de milliers de chats libres et la sensibilisation des propriétaires grâce à une campagne nationale et au travail remarquable des équipes dans les refuges. Pour Émilie de Marco, secrétaire générale de la SPA : « La stérilisation n’est pas un choix, c’est une nécessité, le seul acte responsable et protecteur pour le bien-être du chat et la collectivité. Nous espérons que cette campagne apportera des réponses à ceux qui se posent encore la question de la stérilisation. »

Illustration : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les crises d’hystérie de Solveig Halloin : top 10

Solveig Halloin, féministe animaliste et antispéciste, lutte pour la protection des animaux. Elle était invitée dans "Touche pas à...

Royaume-Uni : 29 prédateurs sexuels inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une jeune fille de 13 ans durant 7 années

Le journal Skynews rapport qu'au Royaume-Uni, 29 prédateurs sexuels ont été inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une...

Articles liés

Marseille. Un clandestin délinquant multirécidiviste brûle un chiot au 3e degré et lui crève un œil

Un délinquant multirécidiviste en situation irrégulière en France sera jugé à Marseille en avril pour « acte de cruauté et sévices sur un animal...

À l’occasion de la journée internationale du chat, la SPA alerte sur la forte hausse des abandons

Alors qu’a eu lieu samedi 8 aout la journée internationale du chat, la SPA (Société Protectrice des Animaux) a profité de l'occasion pour tirer...

« On ne sait plus où mettre les chatons ». La SPA de Rennes débordée par l’arrivée massive d’animaux

Le SPA de Rennes est surchargée de chatons et de chiens en cette fin du mois de juillet 2020 en raison d'abandons et de...

La trousse à pharmacie de base pour prendre soin de son chien ou de son chat

Tour d’horizon des indispensables à avoir dans la pharmacie pour soigner les petits bobos du quotidien de votre chien et de votre chat ou...