crannogs

Les archéologues ont découvert que certains crannogs écossais, ces îles artificielles bâties durant la Préhistoire en Écosse, mais aussi peut être en Irlande et au Pays de Galles, sont beaucoup plus vieilles que ce qu’on ne pensait, plus vieilles encore que Stonehenge.

Les crannogs étaient des colonies fortifiées construites sur des îles artificielles dans des lochs. On pensait qu’ils avaient été construits pour la première fois à l’âge du fer, une période qui a commencé vers 800 avant Jésus Christ. Mais quatre sites des Western Isles ont été datés au radiocarbone vers 3640-3360 av. J.-C. au Néolithique c’est à dire avant l’érection du cercle en pierre de Stonehenge, érigé vers 2500 av JC.

Les archéologues Duncan Garrow, de l’Université de Reading, et Fraser Sturt, de l’Université de Southampton, ont étudié quatre îles artificielles de l’île de Lewis dans les Western Isles. Sur l’un des sites, des poteries néolithiques bien conservées avaient déjà été trouvées sur le lit du loch par Chris Murray, un ancien plongeur de la Royal Navy qui vit à Lewis. Les recherches des archéologues ont notamment consisté à faire des relevés sous-marins et à effectuer des fouilles sur les sites afin d’obtenir « des preuves concluantes de la construction d’îlots artificiels pendant le Néolithique ».

Les archéologues, dont les recherches ont été publiées dans la revue Antiquity, ont déclaré que les crannogs représentaient « un effort monumental » par l’empilement de rochers sur le lit du loch. Ils ont dit qu’il était possible que d’autres crannogs écossais, ainsi que des sites similaires en Irlande, datent également du néolithique.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.