Contrôles routiers : pouvez-vous encore compter sur Waze et Coyote ?

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Si vous vous en remettiez à Coyote ou Waze pour anticiper un contrôle routier, les choses viennent quelque peu d’évoluer. Explications.

Waze et Coyote : blocages, rumeurs et précisions

L’information a fait grand bruit chez les usagers du bitume. Pourra-t-on toujours compter sur Coyote et Waze pour nous tenir informés de la présence d’un radar ou d’un contrôle routier ? Oui et non. L’Assemblée nationale a voté vendredi 14 juin la possibilité pour les forces de l’ordre de bloquer temporairement le signalement des contrôles routiers sur différentes applications et boîtiers. Une idée qui n’est cependant pas une nouveauté.

Dans le détail, l’amendement en question prévoit notamment l’interdiction « à tout exploitant d’un service électronique d’aide à la conduite ou à la navigation par géolocalisation, de rediffuser » tout « message ou toute indication émis par les utilisateurs de ce service dès lors que cette rediffusion est susceptible de permettre aux autres utilisateurs de se soustraire au contrôle ».

Waze et Coyote : amis des criminels ?

À travers cette modification de la législation, l’idée générale est de permettre aux forces de l’ordre de devenir invisibles sur les applications de navigation lorsque la situation l’exigera. De quoi compliquer la tâche aux criminels et délinquants en fuite qui s’en remettent à ces « aides à la conduite » pour éviter un barrage de police et choisir des itinéraires plus tranquilles. Il en va de même pour les consommateurs de psychotropes et les conducteurs faisant fi de leur alcoolémie trop élevée pour prendre le volant. En somme, ce sont les comportements mettant en danger la sécurité des autres usagers de la route qui sont visés par ces restrictions.
Autres éléments d’importance, une interdiction de signalisation d’un contrôle routier sera limitée dans le temps, de deux à 12 heures selon les situations. De plus, elle ne devra pas dépasser un rayon de dix kilomètres autour du contrôle.
Pour leur part, les exploitants des applications concernées devront s’exécuter pour mettre en place les blocages de signalements évoqués dans l’amendement quand ceux-ci seront nécessaires. À défaut, ils encourront des peines de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.
Selon Zivka Park, cette nouvelle réglementation « permet d’enlever de la route les individus les plus dangereux », en cas d’Alerte-Enlèvement, pour « des évadés de prison, des évadés d’hôpitaux psychiatriques », ou pour des cas de terroristes « comme les frères Kouachi en 2015 qui ont échappé à la police pendant pas mal de temps (…) grâce notamment à la signalisation qui était possible sur Waze ».

Waze
Zivka Park. Source : Twitter

Une réglementation contestée par certains automobilistes

Toutefois, les contrôles de vitesse ne seront pas concernés par ces blocages temporaires d’informations. De son côté, l’association 40 millions d’automobilistes avait considéré en novembre dernier ces mesures comme « une véritable déclaration de guerre contre les usagers de la route ». Hormis Waze et Coyote, un certain nombre de boîtiers GPS devront aussi se conformer à la réglementation.
Signalons enfin qu’une pétition en ligne a été lancée par la Ligue de Défense des Conducteurs, déjà en première ligne en 2017 contre un précédent projet de décret visant à supprimer les signalements de contrôles routier.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Waze coorporation)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales....

Articles liés

Tyrannie sanitaire. Jean Castex annonce l’interdiction de consommer de l’alcool sur l’espace public en France

Jean Castex annonce l’interdiction de consommer de l’alcool sur l’espace public en France https://www.youtube.com/watch?v=QJImBoXanvc&t=643s Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Hausse de 50 % du taux de mortalité due à l’alcool en 20 ans en Irlande du Nord

Le taux de décès liés à l'alcool a augmenté de près de 50% au cours des 20 dernières années, en Irlande du Nord, selon...

Communautarisme et gendarmerie : un service d’enquête contre les crimes LGBT-Phobes

Il existe depuis 2013 en France un Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH), qui...

Loire-Atlantique : Quatre gendarmes blessés par balle lors d’une interpellation

Quatre gendarmes ont été blessés par balle lundi matin à Malville, entre Nantes et Saint-Nazaire ( Loire-Atlantique​), lors d’une interpellation, mais leur pronostic vital n’est pas...