hellfest_2019

Cette 14e édition du Hellfest n’aura pas dérogé à la règle qui voit déferler des milliers de fans à « Clisson Rock City ».  Six années  que « nous sommes bénis des dieux » dixit Ben Barbaud, Directeur du Hellfest, qui revient sur une météo encore exceptionnelle.

Année après année, on constate une  organisation millimétrée, des équipes de bénévoles rodées, quasi professionnelles. Le HELLFEST qui génère 27 M€ de chiffre d’affaires n’hésite pas à investir pour améliorer les conditions d’accueil, de restauration et d’hébergement des festivaliers.

On notera un nouvel aménagement de la zone de restauration, un bois restructuré avec plus d’espace, de nouveaux sanitaires, de nouvelles décorations toujours plus décalées…..

Le résultat ? Un succès total avec 180 000 personnes sur 3 jours auquel il faut ajouter 37 000 places écoulées pour le KNOTFEST du jeudi soir. D’ailleurs, cette expérience ne sera pas renouvelée en 2020.

Toujours se réinventer. Agrandir ? Peu probable, compte tenu de la situation géographique du site, coincé entre le vignoble et la ville de Clisson ; les organisateurs mettent un point d’honneur à respecter le caractère historique de cette cité de 7000 âmes.

Ben Barbaud avance pouvoir organiser 2 Hellfest compte tenu de la demande. Certaines rumeurs parlent d’un festival à l’américaine sur 2 week-ends pour pallier à une demande toujours plus croissante et un site peu extensible. À suivre… En attendant, l’ouverture d’un bar Hellfest est annoncée à Paris à la rentrée, le HELLFEST, CORNER !

Après avoir été élu 3 fois « Meilleur Grand festival », « Meilleur camping » à 2 reprises et « Meilleure ambiance » en 2013, nous pouvons parier sur une récompense à venir.

Côté musique, la grosse déception du week-end restera l’annulation de dernière minute de la tête d’affiche MANOWAR ; de nombreuses raisons sont évoquées de part et d’autre et l’organisation annonce une probable procédure. Grosse déception et colère des fans.

On retiendra un vendredi punk rock avec le rock celtique des Rumjacks et des incontournables Dropkick Murphys, grosse ambiance. Le punk hardcore californien des Dwarves et des Descendents.

https://www.youtube.com/watch?v=T7JORX_lYQA

Une journée 100 % française sur la Mainstage 2 (Dagoba, Gojira….) gros succès, à renouveler !

https://www.youtube.com/watch?v=UYOKDdFlPiI

Belle prestation également de POWERTIP, figure montante de la scène thrash américaine, de   Kverlertak, de CARCASS, rescapés de la scène death métal des 90’s et un show théâtral de King Diamond pour clôturer cette première journée.

Le samedi fera honneur à la scène psychobilly avec entre autres Batmobile et MAD SIN, suivi des légendes de la OI anglaise, SHAM 69. Effet de la chaleur ? Leur leader Jimmy Pursey éprouvera quelques difficultés et leur set sera écourté, dommage.

Les WAMPAS peu convaincants laisseront place à The ADICTS et leur show multivitaminé, haut en couleurs qui réveillera la WARZONE.

Sur les MAINSTAGE, une première pour les BOHSE ONKELZ à Clisson. Un titre de  leur album culte DER NETTE MANN sera joué pour le plus grand plaisir des tondus présents au premier rang.  Énorme prestation pour leur tournée d’adieu, KISS ! Exceptionnel !

Une autre légende aura l’honneur de clore cette deuxième journée, The Sisters of Mercy, groupe culte gothique/coldwave des années 80. Une heure de set, un peu court.

https://www.youtube.com/watch?v=a_pFn9XDVKs

Dimanche, dédiée au gros son avec une journée spéciale thrash et la dernière date française de SLAYER. Belle prestation d’Anthrax autre légende de la scène thrash américaine.

À noter, une heure de tubes rock sudistes des Lynyrd Skynyrd qui verra flotter dans la foule quelques drapeaux sudistes. Sweet Home Alabama.

Enfin, show exceptionnel et attendu de TOOL pour clore en beauté cette 14e édition.

RDV les 19-20-21 juin 2020 pour remettre le couvert !

Crédit photo : Breizh-info.com 
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine