Allemagne. Yamal, Sammy, Momo et Bilal violaient des jeunes femmes

viol

En Allemagne, un groupe d’hommes d’origine extra-européenne est accusé de plusieurs viols commis sur des femmes dans la ville de Düsseldorf.

« Yamal », « Sammy », « Momo » ou « Bilal »

La ville de Düsseldorf, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’ouest de l’Allemagne vient de goûter aux joies de la société multiculturelle si chère à Angela Merkel. Une société dont les effets bénéfiques tant vantés par la chancelière tardent à se faire sentir.

En attendant, c’est à une nouvelle affaire de crime sexuel que cette immigration extra-européenne a une nouvelle fois été liée en Allemagne. Un groupe de jeunes hommes aurait violé plusieurs femmes dans la vieille ville de Düsseldorf. La police a pu arrêter quatre suspects, ont annoncé lundi 24 juin la police du district de Wesel et le parquet de Clèves. Il s’agissait d’hommes d’origine marocaine, libanaise et palestinienne âgés de 24 à 29 ans.

Les auteurs présumés se sont approchés d’au moins deux jeunes femmes aux alentours ou dans des discothèques et se sont présentés à leurs victimes comme se prénommant « Yamal », « Sammy », « Momo » ou « Bilal ». Selon les récits des faits, ils ont ensuite attiré les femmes dans l’appartement d’un suspect ou dans un hôtel.

Allemagne : les extra-européens filment leurs actes

Selon les autorités locales, une fois à l’abri des regards, les auteurs s’en seraient brutalement pris aux femmes. Le cauchemar des victimes durera à chaque fois plusieurs heures tandis que les extra-européens ont filmé certaines scènes des viols. Par ailleurs, un porte-parole du ministère public a déclaré mardi qu’il y avait des indices laissant à penser que les auteurs auraient utiliser des drogues pour rendre inconscientes les femmes en question.

Trois des suspects ont été placés en détention à l’issue de leur garde à vue. Ils sont accusés de viols commis en réunion dans les cas de plusieurs victimes. Dont toutes n’étaient probablement pas encore connues à l’heure où nous rédigeons ces lignes. Une commission d’enquête et le procureur de Clèves cherchent d’ailleurs d’autres témoins et d’autres victimes qui ont vécu des calvaires du même ordre au cours des derniers mois. Sans qu’aucune mesure politique de fermeté et d’envergure ne soit prise au niveau fédéral dans une Allemagne qui voit se succéder ces affaires sordides.

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !