Le Drian, en embuscade pour Matignon ?

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Toujours discret Le Drian. Mais en embuscade, semble-t-il. Prêt à prendre du galon, du côté de Matignon…

On se souvient que, lorsqu’il avait été élu président de la République en 2002, Nicolas Sarkozy avait fait le siège de Jean-Yves Le Drian pour que ce dernier acceptât de devenir son ministre de la Défense nationale. Mais Le Drian était resté fidèle à son copain Hollande et avait refusé cette proposition formulée à plusieurs reprises. À coup sûr, il avait fait le bon choix puisqu’il occupa l’hôtel de Brienne pendant tout le mandat Hollande (2007 – 2012). Mais Sarko semble ne pas lui en vouloir d’avoir refusé d’être son ministre puisque sans son dernier ouvrage Passions (Éditions de l’Observatoire), il décerne à Le Drian le brevet de « bon ministre ».

Tous les deux se trouvent au coude à coude dans le classement du Figaro magazine (5 juillet 2019) consacré aux politiques. À la question « Pour chacune des personnalités suivantes, souhaitez vous lui voir un jour jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir ? », 22% des personnes interrogées répondent favorablement pour Le Drian et 21% pour Sarkozy.

À propos des élections municipales à Paris, il parait que si « le candidat Marcheur pédalait dans la choucroute, le chef de l’État devrait convaincre, avant la fin de l’année, Édouard Philippe de se lancer à l’assaut de la capitale. Cela relève de la politique fiction, évidemment, mais un certain Jean-Yves Le Drian est déjà partant, lui, pour Matignon… » (Le Canard enchaîné, 3 juillet 2019).

Si le Premier ministre Le Drian était capable de lancer une véritable régionalisation et un redécoupage des régions, l’affaire serait du plus grand intérêt. Sinon autant rester au Quai d’Orsay.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Insolite. Aux États-unis, un poisson abyssal s’échoue sur une plage de Californie

Un poisson-football, vivant habituellement dans les abysses à plus de 5 000 mètres de profondeur dans l'océan Pacifique, a...

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Élections régionales. L’Élysée fera tout pour empêcher le RN de s’emparer de la région Bretagne

La liste du Rassemblement national arrivera peut-être en tête au premier tour des élections régionales en Bretagne. Mais tout sera fait pour l’empêcher de...

Élections régionales. La recette de Jean-Yves Le Drian

Loïg Chesnais-Girard,( PS) est invité à écouter les conseils de Jean-Yves Le Drian : pour les régionales : « Il faut rassembler autour d’un projet un maximum...

Élections régionales. Jean-Yves Le Drian, le retour ?

Aujourd’hui, la politique repose sur deux piliers : l’argent et les sondages portant sur les intentions de vote. Ce sont ces deux éléments qui font...

Aux élections régionales, Loïg Chesnais-Girard veut refaire 2015 en 2021

Aux élections régionales, l’objectif reste toujours le même : terminer en tête le second dimanche afin de pouvoir mettre la main sur l’exécutif. Si Jean-Yves...