Si Nantes est habituée aux fusillades, Lorient ne l’est guère. Samedi 6 juillet vers 20h30 rue Victor Massé, au cœur de Lorient, des coups de feu ont éclaté à plusieurs reprises. Un homme a tiré avec un pistolet sur la façade d’un immeuble, vers un appartement occupé par deux jeunes filles qui n’ont heureusement pas été blessées. Un drame de l’ivresse et de la bêtise qui vaut à son auteur le gîte et le couvert en prison.

Quelques heures plus tôt, l’auteur, Matthieu B, déambulait ivre dans les rues de Lorient. Des passants se seraient moqués de lui, y compris deux adolescentes depuis un balcon. Du coup, il rentre chez lui à Keryado – à 3.5 kilomètres du centre-ville, ce quartier excentré est considéré comme « sensible » localement – prend son arme et retourne faire sa vendetta en ville, tirant pas moins de cinq fois sur l’appartement d’où les adolescentes l’auraient humilié.

Intervenue très rapidement, la police a interpellé l’auteur rue Mauclerc, 500 mètres plus loin, et retrouvé l’arme dans une poubelle. Puis a pris une nacelle pour analyser les résidus de tirs sur la façade de l’immeuble – l’auteur des coups de feu a tiré ivre, certes, mais avec des balles à blanc. Déjà condamné une fois et plutôt asocial, l’auteur a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme, avec maintien en détention. A l’issue, il aura interdiction de séjourner à Lorient pendant cinq ans et de détenir une arme pendant la même période ; il doit aussi indemniser une des victimes à hauteur de 500 euros.

LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine