Le squat des migrants clandestins de Beauséjour, à Nantes, ne fait pas qu’empoisonner la vie des résidents du quartier. Devenu un lieu où s’épanouissent trafics en tous genres – dont de drogue – et bandes armées, sans oublier les cas de tuberculose et les rats, il semble aussi être le point d’attirance d’agresseurs qui  sévissent dans tout le quartier. Pourtant, malgré plusieurs agressions très violentes, les autorités ne semblent pas pressées de mettre hors d’état de nuire les délinquants. Des témoignages édifiants, livrés brut de fonderie…

Les victimes découragées de porter plainte ?

Il y a deux semaines en effet, relate un lecteur, « je rentrais chez moi au Val de Chézine en passant devant le super U de Beauséjour qui était fermé, il devait être 23h, quand un individu de type africain s’approche de moi, sort son couteau, et dit « portefeuille, portefeuille ». Je l’ai tarté, il est tombé, je suis parti. Quand j’ai voulu déposer plainte, on m’a clairement répondu qu’ils ne prendraient pas la plainte, car ils avaient ordre de ne pas prendre de plainte lié à ce type de délinquance dans le secteur, pour ne pas envenimer la situation ».

Il rapporte le cas d’une « voisine, qui a été agressée au même endroit, à peu près à la même heure, une semaine avant. Elle a refusé de donner son portefeuille, l’agresseur l’a fait tomber à terre et elle a eu deux dents cassées. Elle non plus n’a pu déposer plainte, je ne comprends pas pourquoi ».

Des voisins relatent aussi des cas d’agressions, dont on ignore les suites judiciaires. Ainsi, le 5 juillet dernier, « 8h30 ce matin, un petit attroupement devant le gymnase réunissant le représentant du diocèse, une personnalité politique et ses assesseurs et Camilla la représentante d une asso pro migrants. Un squatteur veut dégager un des assesseurs […]mais il la poussait vers la rue. D’autres occupants du gymnase s’ interposent. Le furieux les menace du poing en criant qu’ il est Somalien et pas Africain ! […] Il finit pas mettre à terre plusieurs poubelles innocentes, puis se dirigeant vers Beauséjour il s attaque à une voiture garée là silencieusement ! La maltraitance des voitures sans défense devient virale dans le quartier. Oups ! C’est la propriété d’artisans qui travaillent à l’entrée d une maison. Pas contents ils osent quelques remarques. Notre furieux sort alors un couteau et les menace. Ça c est nouveau, c est pas léger, ça craint même ! ».

Beauséjour, territoire perdu de la République ?

Apparemment la police semblerait très réticente à intervenir. Ainsi, le 27 juin dernier, un riverain résume sa nuit, texto : « La pire nuit… Porte fracassée .engueulade… bastons…. matelas… côté gauche le bordel…. Police appelée deux fois. Quel squat?!?!  Une voiture passe à 40 à l heure, ne s’arrête pas… On rappelle la police.. Réponse : on était que deux, trop dangereux…Et nous? ». Un autre confirme : « la pire nuit, mais la voiture de police qui passe à 40km/heure sans s’arrêter, c’est ÉNORME ! Ils reconnaissent au téléphone qu’ils ont eu peur d’intervenir… Le quartier Beauséjour du squat des 500 migrants du Gymnase du Lycée Jeanne Bernard  c’est bien devenu une zone de non droits. CQFD ».

Et pendant ce temps, le squat ne cesse de s’étendre, car lassés par le bruit, les extorsions et les bandes, certains migrants n’hésitent plus à coucher dehors avec leurs matelas… carrément dans les jardins du voisinage depuis fin juin, ou sur le trottoir de l’avenue des Grands Bois depuis le 4 juillet. Et les pouvoirs publics ne semblent guère pressés d’évacuer le squat, situé à 100 mètres de la limite communale de Nantes – ce qui semble arranger tout le monde. Sauf les voisins.

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

  1. […] Nantes, de pire en pire, et impossible de porter plainte : « Quand j’ai voulu déposer plainte, on m’a clairement répondu qu’ils ne prendraient pas la plainte, car ils avaient ordre de ne pas prendre de plainte liée à ce type de délinquance dans le secteur, pour ne pas envenimer la situation ». https://www.breizh-info.com/2019/07/18/123440/squat-migrants-nantes […]

Comments are closed.