Nantes. Alors qu’un squat de migrants clandestins est évacué, un rideau de fer est érigé square Daviais…

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Une semaine après la tentative de réoccupation du square Daviais par les migrants et leurs soutiens d’extrême-gauche, au cœur de Nantes, la municipalité socialiste de Nantes tente enfin de faire quelque chose. Et la réponse est éminemment socialiste : ériger un rideau de fer autour dudit square. Celui-ci est maintenant naturellement enclos de grilles, avec deux étroits passages pour y accéder avant 20h30.

Les sociétés de sécurité ont du travail

Outre les grilles, il y a deux agents de la société Lynx, une société de sécurité prestataire de divers événements pour la ville de Nantes – par exemple, ils gardent les statues érigées et disséminées sur la place Royale pour une œuvre de la Ville de Nantes. Le square s’ajoute de nouveau à une très longue liste de bâtiments gardiennés sur Nantes par la ville ou des propriétaires privés pour éviter qu’ils ne soient transformés en squats de migrants.

Un squat occupé depuis cinq ans évacué ce jeudi

Tandis que la maire Johanna Rolland travaille à étendre la société de surveillance qui fait florès chez les très libéraux GAFA, mais aussi dans les derniers régimes socialistes tels que le Venezuela, à Cuba ou encore en Chine avec le « crédit social », un autre squat de migrants, occupé depuis cinq ans celui-là, a enfin été évacué et vidé ce 11 juillet depuis 9 heures du matin.

Il s’agit d’une maison privée en indivision familiale rue des Trois Rois – dans le quartier des Agenets – où des migrants été installés depuis 2014. Ils étaient encore 13 sur les lieux dont trois qui se disent mineurs, d’origine africaine pour la plupart. Ce squat, une maison désaffectée de 110 m² au n°7, sans gaz ni électricité depuis un incendie d’origine électrique en février 2018, avait été rendu plus confortable depuis peu, et a abrité jusqu’à quarante migrants du Ghana, Cameroun, Guinée ou Côte d’Ivoire.

Le logement a été déclaré insalubre début juillet, par arrêté préfectoral, notamment à cause de « risques d’incendie et d’électrocution dus à une installation électrique dangereuse, risque d’intoxication au CO à cause d’une chaudière en mauvais état, risque de chute de personnes dus à un escalier en mauvais état, risque de maladies infectieuses dus à un système d’évacuation des eaux défaillant ». L’arrêté mettait en demeure les propriétaires indivisaires de « faire évacuer le logement, procéder à la fermeture efficace du logement afin d’éviter toute occupation et squat ».

Plusieurs centaines de migrants vivent en squats dans l’ensemble de l’agglomération nantaise

Actuellement, outre le squat du gymnase qui abrite actuellement plus de 400 migrants, plusieurs centaines de migrants vivent en squats dans l’ensemble de l’agglomération nantaise, d’autres sous-louent chez des compatriotes ou dorment dehors. D’autres continuent cependant d’arriver tous les jours. Une situation inextricable qui est liée, selon les pouvoirs publics, à la volonté d’accueil inconditionnel proclamée par les associations pro-migrants et les élus de la municipalité nantaise.

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

Affaire Steve : la ville de Nantes sous statut de témoin assisté

Des représentants de la ville de Nantes et Nantes Métropole ont comparu le 21 juillet devant le juge rennais chargé d’instruire le dossier de...

Les socialistes nantais préemptent l’Europe

Les Jeunes Européens s’étaient installés à Nantes près des Machines de l’île ce week-end. Ils tentaient d’attirer le chaland avec des amusements élémentaires (reconnaître...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....