Jeux vidéo. On a testé le jeu F1 2019, une grande réussite

A LA UNE

Codemasters a décidé, de nouveau de frapper fort en 2019. Tout d’abord, en sortant son F1 2019 bien plus tôt que d’habitude histoire de permettre aux joueurs d’être pleinement dans la saison actuelle de F1.

Mais ensuite et surtout, en proposant un excellent jeu de Formule 1, sans doute le meilleur auquel je n’ai jamais joué personnellement. Le test a été réalisé sur PS4, et voici le compte rendu.

Tout d’abord, le principal intérêt du jeu réside dans le mode carrière. On commence d’abord en F2, l’antichambre de la F1, selon un scénario préparé par les créateurs du jeu. C’est plutôt sympa, pour les trois premières courses. Avant de rentrer dans le grand bain, en F1 (sachant que vous pourrez changer d’équipe en cours de saison au gré des offres).

Le seul regret, c’est que dès le début les plus grosses écuries veulent vous embaucher. On aurait aimé une progression au fil de la carrière. Même si l’intelligence artificielle donne du fil à retordre si on l’augmente suffisamment. Pour le reste, on prend son pied durant cette carrière. Ceux qui s’y connaissent en mécanique y trouveront des sensations et des outils précieux. Ceux qui n’y connaissent pas grand chose également, puisqu’on peut confier totalement cette partie à l’ordinateur.

Parmi les nouveautés donc, le transfert des pilotes, qui apparaît dans le mode Carrière et qui se déroule principalement à la fin de chaque saison. Le champion du monde de F1, Lewis Hamilton, et son adversaire de toujours, Sebastian Vettel, peuvent ainsi former une alliance fragile ou continuer de s’affronter en pilotant pour de toutes nouvelles écuries. Tous les nouveaux contrats sont basés sur les performances, et les nouveaux talents auront ainsi une chance de signer pour une équipe capable de remporter le titre s’ils enchaînent les bons résultats, ou ils pourront être relégués dans une écurie aux objectifs moins ambitieux dans le cas inverse.

Côté course, on prend son pied, et on doit le prendre encore plus avec un volant, c’est évident. Beaucoup d’adrénaline durant les courses, et un réalisme qui fait parfois froid dans le dos. C’est beau, c’est bon, c’est franchement réussi !

Outre le mode carrière, de nombreux autres modes de jeu sont disponibles, et vous pourrez effectuer des courses de F2, mais aussi prendre des modèles rétro de F1, et piloter les voitures de l’an passé. L’édition spéciale Légendes revient sur la rivalité Prost/Senna, mais seuls ceux qui l’achètent peuvent y jouer, normal !

Rajoutez à tout cela le mode online, les défis hebdomadaires, les championnats, et vous avez des heures de jeu considérables qui vous attendent.

En résumé, F1 2019 est un jeu durant lequel on prend son pied. Il va vous occuper toute la saison de F1 pour les amateurs du genre, et plus encore. Bravo Codemasters.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

Articles liés