Baisse des taux : vers la démocratisation de l’accès à la propriété ?

A LA UNE

Si la Banque centrale européenne (BCE) a maintenu, jeudi 25 juillet, ses taux directeurs, une baisse des taux dès le mois de septembre est attendue afin de garantir une politique accommodante, et ce jusqu’à juillet 2020. Et à la clé possiblement une belle opportunité pour faciliter l’accès du crédit aux foyers, même les plus modestes.

Baisse des taux : vers la démocratisation de l’accès à la propriété

En cette fin du mois de juillet, la tendance baissière des taux d’intérêts se poursuit. Le marché se prépare à un maintient de ces conditions offertes aux emprunteurs pour les prochains mois à venir, et très probablement jusqu’à juillet 2020.

Si les taux moyens, pour une durée de 20 ans se situent aujourd’hui à 1,23 %, La Centrale de Financement prévoit des taux, toute durée confondue, en dessous de la barre des 1% d’ici le mois de septembre 2019.

Des conditions exceptionnelles en faveur des ménages les plus modestes. Excluent du crédit jusqu’à maintenant en raison de la règle des 33% de capacité d’endettement, ces ménages pourraient désormais accéder à la propriété, par une solvabilité plus importante en bénéficiant de taux très bas.

Une baisse qui ne doit pas profiter qu’aux vendeurs

Si les conditions apparaissent plus favorables aux acquéreurs, elle est enrayée en zone tendue par l’augmentation rapide et conséquente du prix de l’immobilier. Des disparités qui s’observent particulièrement dans les grandes villes française tel qu’à Lyon (+6,6%), Nantes (+6,5%), Rennes (+5,9%) Toulouse (6,3%), qui voient leur prix augmenter de manière plus importante qu’à Paris (+0,2%).

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés