L’océan, les noix  de coco et les vahinés, des décors paradisiaques : la Polynésie française et Tahiti font rêver !  Le 7ème art, lui aussi, est tombé sous le charme de ces îles. Le cinéma met ainsi à notre portée ces destinations si lointaines qu’elles paraissent parfois irréelles. En ce mois d’août, nous sommes heureux de vous offrir ce grand voyage déjà effectué par nombre de grands noms du grand écran !

La taverne de l’Irlandais (1963)

Le plus ancien film de notre liste et peut-être le meilleur ! La taverne de l’Irlandais est porté par le légendaire John Wayne, qui a troqué son rôle habituel de cow-boy pour prendre celui d’un ancien soldat tombé amoureux de la Polynésie française. Histoire d’amour et humour, bagarres et réconciliations, tout y est et l’on passe un joyeux moment en sa compagnie. Mention également à la belle Elizabeth Allen, qui joue une puritaine de Boston quelque peu « coincée » mais qui va peu à peu apprendre à souffler au contact de John Wayne et sous le bon air marin. Quelques répliques piquantes à propos des Chinois et l’omniprésence d’un prêtre et de religieuses nous rappellent que le film a cinquante ans. Nul doute qu’il fera encore rire et rêver pour au moins aussi longtemps !

Le Bounty (1984)

Changement de ton radical avec Le Bounty. Ce n’est pas la première version cinéma de cette histoire inspirée de faits réels mais elle se démarque par son casting exceptionnel. Les trois rôles principaux sont en effet occupés par Mel Gibson, Anthony Hopkins et Liam Neeson. Rien que ça ! Ils sont certes jeunes et encore un peu caricaturaux mais ils ne manquent pas de charisme.
Le film présente la mutinerie de l’équipage du Bounty, un navire britannique du XVIIIème siècle. Les décisions parfois dangereuses du capitaine poussent ses hommes à s’en méfier jusqu’au coup de sang inévitable. Il faut dire que les marins appréciaient la compagnie des femmes de Tahiti et ont eu beaucoup de mal à accepter l’idée de stopper leur escale…et leurs idylles ! S’il a vieilli, Le Bounty plaira aux amateurs de grandes aventures, la vie à bord du bateau est passionnante. Il vous rappellera peut-être Master and Commander, les batailles en moins, les vahinés en plus.

Le Prince du Pacifique (2000)

Encore un autre style avec Le Prince du Pacifique ! On passe cette fois à une comédie française avec Thierry Lhermitte, Patrick Timsit et François Berléand. Les connaisseurs l’auront deviné : ça hurle pendant tout le long du film !
Lors de la 1ère guerre mondiale, des chefs militaires français s’affrontent sur une île polynésienne (indéterminée), l’un cherchant à recruter des soldats parmi les indigènes (Lhermitte), l’autre désirant plutôt les exploiter à son profit (Berléand). Aidés et gênés dans leurs projets par un prisonnier condamné au bagne (Timsit) et par une femme (Marie Trintignant), ils vont également faire connaissance avec les mythes locaux…
Le duo Lhermitte-Timsit est reconstitué quelques années après Un indien dans la ville, et, s’il n’est pas un chef d’œuvre, Le prince du Pacifique ne mérite sans doute pas les critiques destructrices qu’il a subi. Il fait son boulot en étant une aventure somme toute assez drôle et distrayante.

Vaiana, la Légende du bout du monde (2016)

Les années passent et Disney tâche de toucher le monde entier avec ses histoires. Après avoir créé la première princesse afro-américaine en 2009 avec La Princesse et la Grenouille, le studio a ainsi imaginé Vaiana, la légende du bout du monde, sorti en 2016.
Dans ce long métrage d’animation, une jeune fille destinée à diriger son peuple a d’autres souhaits, notamment celui de sillonner les mers et d’aller découvrir le large. Des envies qui se transforment en nécessités lorsqu’une menace mystique pèse sur son île…
Vaiana ne se déroule pas sur une île réelle, elle s’inspire de la culture polynésienne, d’Hawaï à Tahiti, et même de la culture Maori. La version française emploi toutefois de nombreuses expressions tahitiennes.
S’il inquiétait les populations locales avant sa sortie, il a finalement plu au public.

Gauguin : Voyage de Tahiti (2017)

Nombre d’artistes ont fini leur vie sur une île, on se souvient entre autres des liens particuliers entre Jacques Brel et les Marquises. Tahiti pour sa part accueilli l’américain Marlon Brando, qui y a même fait bâtir un prestigieux hôtel, mais, avant lui, c’est un peintre français qui a vécu là-bas. Paul Gauguin y est en effet parti à la fin du XIXème siècle pour fuir l’Occident. Il y a trouvé l’amour (avec une adolescente), continué son œuvre et s’est investi dans la vie locale, tout en s’autodétruisant par la boisson.
Le passage de l’artiste à Tahiti a donc fait l’objet d’un film dans lequel il est joué par Vincent Cassel. L’acteur a fait l’unanimité, les paysages également, mais le rythme du long métrage un peu moins, beaucoup le jugeant trop long.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine