Serait-ce la raison des fusillades du week-end ? A Bellevue le 2 août (2 blessés), ou encore rue Théophile Guillou à Saint-Herblain où un jeune âgé de 18 ans est mort ? Un dealer de l’ouest de Nantes se serait fait voler une importante quantité de résine de cannabis par un autre dealer.

Il s’agit ni plus ni moins que de 500 kilos de résine de cannabis – d’une valeur d’environ 2 millions d’euros à la revente. L’enjeu est gros. Et selon nos informations, le dealer lésé a mis « une prime de 2000 € sur la tête du voleur ». Qui aurait préféré quitter Nantes avec le butin.

« Dans les fusillades, 10% ce sont des affaires de gonzesses, 90% c’est le business de la drogue »

Ce ne serait pas la première fois qu’une dette portant sur une importante quantité de stupéfiants sèmerait la discorde entre bandes des quartiers dits « sensibles » nantais.  Entre les bandes des quartiers de Malakoff et de la Bottière, des vols mutuels de drogue en gros ont causé diverses inimitiés qui se sont traduites dans plusieurs réglements de comptes. « Dans les fusillades, 10% ce sont des affaires de gonzesses, 90% c’est le business de la drogue », conclut un policier nantais.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine