Daria Douguine est historienne de philosophie et spécialiste en relations internationales. Elle collabore au site Geopolitica (www.geopolitica.ru). Elle est également la fille du philosophe russe eurasiste Alexandre Douguine. Francophone, elle a effectué une partie de ses études en France. Elle a commenté pour Breizh Info l’actualité de la Russie, vue de l’intérieur, alors que la presse mainstream occidentale et nos dirigeants n’ont de cesse de stigmatiser la Russie de Vladimir Poutine.

Quelle est la situation réelle là-bas ? C’est ce que nous avons voulu savoir dans cette interview vidéo, recueillie par notre correspondant sur place. Voici les questions posées à Daria Douguine.

1) Il y aura prochainement des élections municipales en Russie, le dimanche 8 septembre. Les médias occidentaux ont fait état de manifestations réprimées avec brutalité par les forces de l’ordre. Comment percevez-vous cette situation ?

2) Comment a été perçue en Russie la crise des Gilets jaunes en France ?

3) La Russie a elle-même été confrontée à un mouvement social il y a un an, à l’occasion de la réforme des retraites. La situation s’est-elle apaisée depuis ?

4) Comment les Russes perçoivent-ils l’évolution de la France et de l’Europe occidentale, notamment en ce qui concerne les phénomènes migratoires ?

5) La Russie est elle aussi un pays multiethnique et multiconfessionnel. Vous connaissez bien la France pour y avoir fait une partie de vos études. Quelle différence voyez-vous entre la France et la Russie dans la gestion de leur dimension multiculturelle ?

6) En France et en Occident, la Russie est alternativement présentée comme un pays sous-développé et un pays qui interfère un peu partout et menace la sécurité du monde entier. Quelles sont selon vous les causes profondes de cette hostilité ?

7) Comment est-ce qu’au quotidien les Russes vivent le sentiment d’être montrés du doigt par le monde occidental ?

8) Malgré les oppositions entre l’Europe et la Russie, quel intérêt auraient selon vous l’Europe et la Russie à se rapprocher et à coopérer ?

9) Vous êtes née en 1992, peu après la fin de l’Union soviétique. Comment les Russes perçoivent-ils la rupture ou la continuité entre l’URSS et la Russie actuelle ? Comment les Russes de votre génération perçoivent-ils les trois quarts de siècle de cette époque ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V