Christian Jacob n’a pas tout dit sur la « trahison »

A LA UNE

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

L’ouvrage La République des traîtres (Tallandier) compte dix chapitres. Il serait possible d’en ajouter un onzième consacrés aux parlementaires bretons de LR.

Président du groupe LR à l’Assemblée nationale,, Christian Jacob est candidat à la présidence du parti ; on le donne favori. Présent à l’université de La Baule (samedi 31 août), il a pris la parole l’après-midi. Devant les « militants », il faut parler fort, alors il a dénoncé la « trahison » des élus partis à En marche. Ajoutant : « Jamais on avait connu ce niveau de trahison » (Presse Océan, dimanche 1er septembre 2019).

M. Jacob a la mémoire courte

Pour ce deuxième point, M. Jacob a la mémoire courte ; il oublie la « trahison » d’Édouard Balladur à l’élection présidentielle de 1995, suivi par la plupart des ministres RPR (saur Alain Juppé) qui firent campagne contre Jacques Chirac. Question « niveau de trahison », on ne pouvait guère faire mieux.

En Bretagne, des maires LR ont quitté le navire : Ludovic Jolivet à Quimper et David Robo à Vannes. Un président de conseil départemental a déserté : François Goulard dans le Morbihan. Mais ce n’est pas tout dans le registre de la « trahison » chez les LR de Bretagne ; on peut s’en rendre compte en examinant l’analyse du scrutin qui suivit la récente déclaration de politique générale d’Édouard Philippe. Le Premier ministre demande un vote de confiance. À l’Assemblée nationale, Gilles Lurton (Saint-Malo) s’abstient. Au Sénat, Muriel Jourda (Morbihan), Philippe Paul (Finistère), Dominique de Legge (Ille-et-Vilaine), Michel Vaspart (Côtes-d’Armor) et Christophe Priou (Loire-Atlantique) s’abstiennent. Ces six parlementaires appartenant  – officiellement – à l’opposition, la logique veut donc qu’ils votent « contre » ; mais ils préfèrent s’abstenir, ce qui signifie que, dans les faits, ils soutiennent le gouvernement ; au minimum ils lui facilitent la tâche.

Notons que Christophe Priou assistait à « l’université » de La Baule. Comme il était assis à côté de Gérard Larcher, président du Sénat, ce dernier l’a certainement interrogé sur la raison de son vote favorable au gouvernement…

Bernard Morvan

Crédit photo : Jean-François Benard/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme, Tour d’Italie. Ganna remporte la première étape du Giro

Le Tour d'Italie s'est élancé de Turin, samedi 8 mai. Et les cyclistes ont débuté par un contre-la-montre individuel de...

Rugby. RC Vannes – Oyonnax (13-26) : un match à oublier

Le RC Vannes s'est incliné jeudi soir, face à un prétendant sérieux au top 14, Oyonnax, qui est venu...

Articles liés

Régionales 2021. Les Républicains dévoilent leur liste en Bretagne

Samedi 1er Mai, dans les monts d’Arrée (381 m d’altitude) se déroulait la présentation de la liste Les Républicains menée par Isabelle Le Callennec,...

Julien Aubert (LR) : « On peut être ici 200, pendant 3h, séparés d’1 siège mais pas 50 pour prier 1h dans une église,...

Julien Aubert (LR) : « On peut être ici 200, pendant 3h, séparés d'1 siège mais pas 50 pour prier 1h dans une église,...

Un apéro conservateur à La Baule

Les Républicains tenaient leur université d’été samedi dernier  à La Baule. Pour une seule et brève journée de 10 h à 17h. Adhérents, militants...

Bruno Retailleau (LR) : « Ce qui est sidérant, c’est l’idéologie macronienne de la frontière ! »

Bruno Retailleau, sénateur LR de Vendée et président du groupe Les Républicains au Sénat, est l'invité politique du Grand Matin Sud Radio. https://www.youtube.com/watch?v=QAf4l33_cTM Crédit photo :...