La droite LR poursuit son naufrage en Bretagne

On peut rappeler qu’au premier tour de l’élection présidentielle, les résultats obtenus par Valérie Pécresse en Bretagne (5) étaient aussi mauvais que ceux obtenus à l’échelon national. 4,70% (17 235 voix) dans les Côtes-d’Armor ; 4,89 % (26 541 voix) dans le Finistère ; 4,39 % (26 194 voix) en Ille-et-Vilaine ; 4,68 % (37 541 voix) en Loire-Atlantique et 4,89 % (22 838 voix) dans le Morbihan. Soit un total de 130 349 voix (4,69 %). Pourtant, il y eut quelques communes où le résultat fut meilleur : Dinard (558 voix, 7,95 %), La Baule (1752 voix, 13,68 %), La Trinité-sur-Mer (203 voix, 13,34 %)… Simple question de sociologie.

Au premier tour de l’élection législative, les Républicains n’ont pas davantage brillé. Pourtant Yvon Jacob, le président du parti, avait annoncé qu’il fallait compter avec l’« ancrage territorial » de ses candidats. En réalité, l’époque où le candidat de la droite était quelqu’un d’implanté, souvent maire ou conseiller général, voire les deux, est terminée – le notable de droite dans toute sa splendeur devient une marchandise rare. Faisons le tour des circonscriptions en prenant en compte les candidats qui se présentaient sous l’étiquette LR, UDI, divers droite, union de la droite et du centre…

A Saint-Brieuc : Stéphane Briend (6,40 %) et Romain Faligot (2,51 %). A Dinan : Michel Desbois (10,23 %). A Guingamp : Jean-Paul Prigent (6,80 %). A Lannion : Yves Jézéquel 6,74 %). A Quimper : Isabelle Ménard (7,36 %) et Georges-Philippe Fontaine (4,61 %). A Brest centre : Anne Gélébart (3,57 %). A Brest Plabennec : Francis Le Bian (6,38 %). A Morlaix : Marie-Claire Hénaff (11,55 %). A Landerneau : Félix Briant (17,05 %). A Carhaix : Gaëlle Nicolas (10,60 %). A Douarnenez : Eric Le Guen (12,08 %). A Quimperlé-Concarneau : Claire Gourlaouen (6,65 %). A Rennes-Bruz : Jean-Bruno Barguil (3,89 %). A Rennes-Cesson-Sévigné : pas de candidat. A Rennes-Montfort-sur-Meu : Mélanie Parmentier (8,53 %). A Redon : Jacques François (7,88 %). A Vitré : Jonathan Houillot (16,79 %). A Fougères : Tangi Marion (3,98 %). A Rennes-Saint-Jacques-de-la-Lande : Maël Tournade (2,20 %). A Nantes-Orvault : Anthony Béraud (12,56 %). A Nantes centre : Foulques Chombart de Lauwe (9,35 %). A Nantes-Saint-Herblain : Sophie Van Goethem (5,76 %). A Nantes-Rezé : Sophie Pavageau (5,78 %). A Nantes-La Chapelle-sur-Erdre : Didier Garnier (4,24 %). A Châteaubriant : François Guyot (9,56 %). A Guérande : Bertrand Plouvier (13,22 %). A Saint-Nazaire : Andréa Porcher (4,53 %). A Paimboeuf (Pays de Retz) : Alain Le Coz (5,90 %). A Vertou (le Vignoble) : Charlotte Luquiau (15,04 %). A Vannes : François Ars (8,12 %) et François Mousset (6,34 %). A Auray : Franck Vallein (6,67 %) et Sophie Le Moulinier (5,10 %). A Pontivy : Benoît Quéro (17,00 %). A Ploërmel : Maria Louro (2,22 %). A Lorient : pas de candidat. A Hennebont : Guillaume Kiefer (3,65 %).

Les circonscriptions de Loudéac et de Saint-Malo méritent un examen particulier puisque les candidats LR, Marc Le Fur et Jean-Luc Bourgeaux, sont les députés sortants. On peut rappeler qu’aux élections législatives de 2017, seules ces deux circonscriptions ont élu un député LR. Marc Le Fur est l’exception qui confirme la règle ; avec lui, nous avons affaire à un député enraciné qui laboure le terrain avec sérieux. D’où un résultat flatteur : 20 203 voix (41,69 %) contre 10 980 voix (22,66 %) pour Antoine Ravard (Nupes-PS) ; on peut considérer que Le Fur est bien parti pour un sixième mandat. « Personne n’est indéboulonnable, mais en tout état de cause, il y a des gens qui m’accordent leur confiance, et je suis présent. Je n’ai pas de mérite, j’aime ça, j’aime les gens, leur contact et j’aime les défendre. J’aime les défendre aussi à Paris, parce qu’on nous oublie à Paris, on oublie la Bretagne, et beaucoup trop. Et, croyez-moi, je porterai la voix de la Bretagne », explique-t-il (Le Télégramme, lundi 13 juin 2022). A Saint-Malo, la situation est moins bonne pour la droite ; en effet le député LR sortant Jean-Luc Bourgeaux arrive seulement en seconde position avec 13 736 voix (25,42 %) ; il est devancé par Anne Le Gagne (Ensemble-MoDem) qui obtient 15 330 voix (28,37 %). Soit 1 594 voix de retard pour le sortant qui, pourtant, était épaulé par un suppléant « musclé », à savoir Gilles Lurton – le maire de Saint-Malo. « A l’issue de ce premier tour, on remet les compteurs à zéro et je vais poursuivre ma campagne pour tenter de convaincre », souligne Bourgeaux (Ouest-France, Ille-et-Vilaine, lundi 13 juin 2022). Rendez-vous dimanche 19 juin.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Eric Abgraal
    La droite la plus bête du monde a refusé l’union des droites proposée par Zemmour. Moralité ils coulent tous…

  2. Hélas ! Ce n’est pourtant pas compliqué à savoir, ce qui pourrait redonner des voix aux « républicains » c’est que les candidats de ce « Parti » soient à l’écoute des électeurs et, avec une bonne dose de bon sens, fasse remonter les infos récoltées aux dirigeants, non pas en les arrangeant pour faire moins « populaire » mais tels qu’ils ont été indiqués par les électeurs.
    Ce serait déjà une première base de réflexion qui pourrait déboucher sur un plan de travail plus élaboré.
    Le respect des électeurs est le fondement de la réussite politique.

  3. Il faut quand même savoir que Madame Le Gagne candidate macroniste de la 7ème circonscription de Saint Malo exerce la profession de médecin à l’hôpital de Saint- Malo.
    On manque de personnel de santé mais la dame très ambitieuse voudrait être députée.
    Elle est déjà dans l’opposition au conseil municipal, cela devrait lui suffire.
    Elle est soutenue par M.le Drian, et même m. Bayrou a fait le déplacement. C’est dire.
    On manque de transports collectifs à saint –
    malo, on manque de taxis, mais on élargit les voies cyclables. Tout pour les touristes comme toujours.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !