Nantes. Les renforts de police arrivés depuis le printemps ont du pain sur la planche

A LA UNE

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

En haut lieu, on se tient au courant. Et on a bien compris que Nantes connaissait un accroissement considérable de l’insécurité quotidienne, entre agressions, fusillades tous azimuts et trafic de drogue – et ce bien que Johanna Rolland continue de dire urbi et orbi, pour les besoins de sa réélection mal engagée au demeurant, que tout va bien dans le meilleur des mondes. Si bien que Nantes a récupéré près de 100 effectifs de police en cinq mois.

54 fonctionnaires de plus depuis le 1er septembre

Après le renfort de 39 fonctionnaires de police en avril, contre 20 prévus et annoncés en janvier, 54 sont encore arrivés à Nantes au 1er septembre, dont 2 officiers, 30 gradés et gardiens de la paix (18 affectés à la police-secours, dont 13 en police de sécurité quotidienne – répartis entre Commece-Feydeau, quartier considéré depuis longtemps comme perdu pour la CGT-Semitan, et Bellevue), 18 ADS (adjoints de sécurité) et 4 agents administratifs.

Par ailleurs, 10 agents sont affectés à Saint-Nazaire qui connaît depuis peu un accroissement de la délinquance liée aux soi-disant « mineurs isolés étrangers » : trafic de drogue, rixes et même fusillades.

Par ailleurs, le nouveau Directeur départemental a fait appel massivement aux réservistes de la police nationale, soit 50 effectifs qui se succèdent trois par trois tous les jours – ils représentent à peu près 20 équivalents temps plein, et surtout, ex-policiers à la retraite pour la plupart, ils n’ont pas besoin d’être formés.

« Leur travail, c’est de voler, tabasser et piller »

Selon nos informations, il est prévu d’intensifier la présence policière dans l’hyper-centre de Nantes, lieu de nombreuses agressions au quotidien, surtout dès la nuit tombée. Il est aussi prévu de mettre en place des brigades nocturnes basées au commissariat Olivier de Clisson, afin de remettre des effectifs au cœur de Nantes la nuit.

« Le quartier Commerce-Feydeau-Bouffay est considéré comme sensible par notre hiérarchie », révèle un policier du terrain. « Le nombre de faits délictueux qui s’y produisent – même si la plupart ne sont quasiment jamais publiés dans la presse locale, qui joue le jeu – y est très conséquent ; pour l’essentiel, ce sont des agressions à motifs crapuleux, souvent pratiqués par des délinquants très au fait des impasses de notre système législatif et hélas très défavorablement connus de nos services. Leur travail, c’est de voler, tabasser et piller ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rugby. RC Vannes – Oyonnax (13-26) : un match à oublier

Le RC Vannes s'est incliné jeudi soir, face à un prétendant sérieux au top 14, Oyonnax, qui est venu...

Ar Bibl Santel e skritur enlaka

Setu, emañ viloc'h-vilañ ar gevredigezh a-vremañ evel ar seizh pec'hed kapital. Embannet eo bet gant an iliz katolik eus...

Articles liés

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient des contrôles ont été attaqués....

Colère policière : « Nous voudrions que Dupond-Moretti parte dans le Nord et qu’il ne revienne plus »

Une marche des forces de l'ordre aura lieu à Paris le 19 mai pour rendre hommage au policier tué le 5 mai à Avignon...

Crime, cannabis et police, l’Etat coupable

A la une de ce journal, nous reviendrons sur le meurtre d’un policier à Avignon. Un crime sur fond de trafic de drogue en...

Avignon. Un policier tué par balles par un dealer

Un policier a été tué dans le centre-ville d’Avignon (Vaucluse) lors d’une opération antidrogue, mercredi 5 mai, dans l’après-midi. La victime était père de...