Brest. Trois individus proches de la « filière guyanaise » condamnés pour trafic de cocaïne

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Trois individus soupçonnés d’appartenir à la « filière guyanaise » ont été condamnés pour trafic de cocaïne à Brest le 9 septembre. De quoi dégrader encore un peu plus l’image de la ville.

De Vannes à Brest, la drogue inonde la Bretagne

Si les habitants de certains quartiers de Vannes se sont récemment plaints de l’important trafic de drogue qui y est opéré, la préfecture morbihannaise n’est pas la seule ville bretonne concernée. Se démarquant ces dernières semaines par la guerre des gangs entre Pontanézen et Kerourien, Brest n’est pas non plus en reste en ce qui concerne la criminalité liée aux stupéfiants.

Le 9 septembre dernier, trois hommes ont ainsi été condamnés à de la prison ferme pour un trafic de cocaïne. L’affaire débute en septembre 2017 lorsque les gendarmes s’intéressent à un certain Eliakim Pierre, trentenaire originaire du Suriname. Lequel loge alors à Lampaul-Guimiliau. À partir de là, l’enquête fait état de nombreux rendez-vous et téléphones prépayés qui laissent fortement à croire que cet homme se livrait à la vente de stupéfiants.

L’individu poursuit son manège durant près de deux ans avant de créer une « synergie » à partir d’avril 2019 avec un autre malfaiteur, Hébron Dinan. Lequel sort alors tout juste de prison… Les affaires reprennent de plus belle depuis l’appartement brestois de l’ancien détenu et l’équipe va même s’agrandir une nouvelle fois : Quincy Cole, déjà condamné dix fois à Brest pour trafic, prend également part au commerce de cocaïne. La police procédera à l’interpellation des trois individus le 17 juin 2019. Ils passeront l’été en prison.

Cocaïne : la « filière guyanaise » de Brest ?

Au terme de leur procès, les condamnations sont tombées : 42 mois de prison ferme pour Eliakim Pierre (considéré comme le chef de file de la « filière guyanaise » de cocaïne), 18 mois pour Hébron Dinan, 24 mois de prison dont 6 avec sursis et mise à l’épreuve pour Quincy Cole. Eliakim Pierre était par ailleurs déjà poursuivi pour de multiples trafics de stupéfiants en Guyane.
Lors de l’opération du 17 juin qui verra la saisie de 55 g de cocaïne, ce seront initialement cinq personnes (dont deux femmes) soupçonnées d’être des trafiquants qui seront interpellées. Les enquêteurs indiquaient alors que, parmi elles, deux personnes étaient d’origine guyanaise, une de l’Ile Maurice, une d’Afrique du Sud et une de Bretagne.

Crédit photos : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

1 COMMENTAIRE

  1. […] Les ravages de la drogue sont tels aujourd’hui que la question de savoir s’il faut « terroriser les réseaux de trafiquants de drogue » peut pourtant légitimement se poser. En France, on recense 900 000 consommateurs quotidiens de cannabis, 5 millions d’usagers dans l’année, mais aussi 2,1 millions de consommateurs de cocaïne (600 000 dans l’année), 1,9 million de consommateurs de MDMA (400 000 dans l’année) ou encore 500 000 consommateurs réguliers ou ponctuels d’héroïne. Les chiffres font froid dans le dos. »  : https://www.breizh-info.com/2019/09/11/126594/vannes-trafic-drogue-bretagne et https://www.breizh-info.com/2019/09/11/126722/brest-filiere-guyanaise-cocaine […]

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Lannion. 2 dealers dormiront en prison ce soir

Mardi 30 mars à Lannion et Rospez, une opération de gendarmerie a été menée par la compagnie de Guingamp, avec pour finalité l'interpellation de quatre personnes...

Week-end de Pâques. Prévisions nationales de circulation du vendredi 2 au 5 avril 2021

Cette année, le week-end de Pâques est placé très tôt dans le calendrier. Il est hors des congés scolaires qui ne débutent que le...

Rennes. Cinq personnes interpellées en lien avec le trafic de drogue

Le journal Ouest France révèle que tôt ce 24 mars, cinq personnes ont été arrêtées par le Raid, dans le quartier de Villejean. « Ces...

Saisie record de cocaïne dans le golfe de Guinée par la Marine nationale

Le dimanche 21 mars 2021, sous la direction du préfet maritime de l'Atlantique et du procureur de la République de Brest, la Marine nationale...