Eloge du film documentaire

A LA UNE

Le documentaire transmet un savoir et doit faire raisonner une vérité, même si elle est temporaire. Cette forme d’expression ne cesse de séduire les Français qui y puisent de nombreuses informations, mais qui apprécient aussi l’observation de faits concrets. Par le tournage habile d’un cinéaste passionné, le documentaire invite à la réflexion et au changement de nos points de vue. Le docu-fiction nous interroge, nous interpelle et nous aide à mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Le film documentaire s’appuie sur un point de vue

Il ne s’agit pas de simplement laisser tourner une caméra qui capte des images sans y apporter une certaine sensibilité. Le cinéaste de documentaires ouvre des portes, apporte un rai de lumière et invite au fil de la projection à aller au-delà des choses visibles. Le documentaliste invite par exemple à s’interroger sur l’éradication de la langue bretonne, mais interpelle aussi la population et le gouvernement sur l’Enfer vert des Bretons en imaginant un documentaire complet et objectif sur l’invasion des algues vertes.

Le documentariste est également là pour figer certaines choses, comme la difficulté d’une vie de marin. Il est aussi témoin de son époque et relève ce qui en fait sa particularité. Ainsi, il est possible de trouver un documentaire sur la fête du chant traditionnel à Bovel tout comme on peut retracer les 30 ans de rock à l’UBU, salle réputée de Rennes. Le bon cinéaste de films documentaires ne se contente pas de marcher dans les traces des autres. Il quitte les sentiers battus et ose se hasarder sur des chemins plus sauvages, voire inconnus jusqu’alors.

Un documentaire aide à se projeter vers une nouvelle façon de penser ou de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Ainsi, au travers d’une interview, d’un témoignage ou d’un film documentaire pédagogique, le narrateur invite le spectateur dans son univers, pour l’aider à se projeter vers un autre point de vue.

Le documentaire, pour traiter les problèmes environnementaux

Parmi la liste des 100 meilleurs documentaires, on en trouve de nombreux qui traitent des soucis écologiques et environnementaux en Bretagne. Si ce type de film documentaire est tant apprécié, c’est parce qu’il traite de sujets auxquels les gens accordent de plus en plus d’intérêt. Notre environnement, c’est aussi notre avenir. Et ça, les cinéastes l’ont bien compris, et n’hésitent plus à mettre en avant des soucis environnementaux majeurs, sans langue de bois.

Le rôle éducatif du film documentaire

Qui n’a par exemple jamais entendu parler du désastre écologique provoqué par la disparition progressive des abeilles ? Difficile de comprendre ce genre de sujet quand on ne le maîtrise pas initialement. C’est en cela aussi que les documentaires intéressent, car ils permettent de s’instruire, de comprendre des faits.

En visionnant ce type de reportage, les spectateurs recherchent une information, une vérité, mais aussi une manière de faire évoluer leur quotidien, d’adapter leurs actions à des enjeux sociétaux ou environnementaux.

Le documentaire, pour mettre en avant des témoignages de vie

Rien de tel qu’un témoignage pour s’immerger dans le quotidien de professionnels, de passionnés, ou encore retracer le quotidien de malades qui luttent jour après jour. Seul le documentaire peut ainsi apporter ce point de vue personnel, intime même, qui touchera le spectateur au plus profond de lui. Il vit ces instants avec les personnes interviewées, il est à leurs côtés, pour comprendre une situation donnée.

Un reportage très bien fait avait par exemple mis en avant la vie d’un homme, Yves, dont l’épouse Henriette était atteinte de la maladie d’alzheimer. On évolue à ses côtés, dans ce centre spécialisé du Finistère, pour se rendre compte du quotidien vécu par ces malades et leurs proches. Un son, un regard, on est avec eux, tout proche, on partage le temps d’un documentaire et de quelques prises de vue ces situations particulières, pour mieux les appréhender et les comprendre.

Les sujets d’actualité mis à l’honneur dans les documentaires

À l’heure où les énergies renouvelables sont mises à l’honneur et où la guerre entre les lobbys défendant ces dernières et ceux défendant le nucléaire fait rage, le documentaire permet d’apporter un nouveau regard sur des faits quotidiens liés à ce secteur. Désireux de s’informer sur des sujets qui font partie intégrante de nos vies, les spectateurs apprécient de découvrir certaines histoires, certains reportages qui mettent en lumière des sujets sur lesquels ils se questionnent peut-être encore.

Un documentaire comme « les voleurs de feu » donne l’occasion de s’immerger dans le milieu de l’énergie solaire, d’en rencontrer les différents acteurs au travers d’interviews et d’une projection instructive, pour se faire une idée plus juste de ce que l’on nous vend comme « l’avenir ». Mythe ou réalité ? Aux spectateurs d’en décider, une fois qu’ils auront acquis un nouveau savoir en la matière, qui leur permettra de se forger une idée plus précise sur ce secteur en voie de développement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

Et si les Européens n’étaient pas les premiers à avoir poser le pied sur les îles Malouines ?

Depuis leur première observation par des explorateurs européens dans les années 1600, les scientifiques et les historiens pensent que...

Articles liés