La Scuderia Ferrari a 90 ans ! Le constructeur automobile italien fête en grandes pompes neuf décennies d’élégance, d’innovations et de performances. Retour sur l’histoire de la marque et les grands noms qui y sont associés.

Enzo Ferrari et la genèse du cheval cabré

Rien ne prédisposait Enzo Ferrari à devenir le père de l’une des marques automobiles les plus prestigieuses au monde. Né en février 1898 à Modène, son premier travail fut celui de maréchal-ferrant. C’est grâce à la Grande Guerre et plus particulièrement par le biais d’un colonel qu’il y a rencontré qu’il met le pied dans le monde du sport-auto. Il devient pilote pour CMN en 1919 puis Alfa Romeo en 1920.

Le jeune Enzo Ferrari

Ses dix années de carrière lui font imaginer de nouveaux projets. Avec l’aide d’Alfredo Caniato et Maria Tadini, de riches industriels de l’époque, mais aussi d’Alfa Romeo et du fabricant de pneumatiques Pirelli, il crée la Scuderia Ferrari à l’automne 1929.

La Scuderia Ferrari est ainsi à l’origine la branche sportive d’Alfa Romeo.

Son fameux logo avec le cheval cabré est un hommage au pilote de chasse Francesco Baracca (1888-1918) qui arborait cet emblème sur son avion.

Francesco Baracca devant son avion

Ce n’est qu’en 1943, alors qu’il est en froid avec Alfa Romeo, qu’il installe un atelier dans la commune de Maranello, près de sa ville natale de Modène. Voilà le début d’une histoire d’amour qui continue encore aujourd’hui.

La Ferrari 125 S est le premier modèle sortant de ces ateliers, en 1947. Suivront nombre de voitures iconiques, comme la 250 GTO, la Testarossa ou la F40.

La Scuderia Ferrari, joyau de la course automobile

La Scuderia Ferrari a toujours été liée à la course automobile, même si ce n’est qu’en 1947 que son nom apparu indépendamment d’Alfa Romeo.

Les voitures rouges ont brillé dans toutes les épreuves imaginables et de tous temps, comme le prouve encore la victoire de l’équipe Ferrari dans la catégorie LM GTE Pro des dernières 24 heures du Mans.

L’équipe Ferrari sur la première marche du podium des 24 heures du Mans 2019 (catégorie LM GTE Pro) – Crédit photo : Alexandre Rivet

La Formule 1 reste cependant la reine incontestée des disciplines du sport automobile, et l’écurie italienne y a tiré une grande partie de sa renommée.

Alberto Ascari, Juan Manuel Fangio, Mike Hawthorn, Phil Hill, John Surtees, Niki Lauda, Jody Scheckter, Michael Schumacher, Kimi Raïkkönen… Tous ont remporté le titre mondial sous les couleurs de Ferrari.

Le nom de Fangio est tout simplement devenu une expression courante pour exprimer la vitesse excessive d’un automobiliste. Le pilote argentin fut sacré à cinq reprises, dont une au volant de la Scuderia. Il faudra attendre l’hégémonie de Michael Schumacher au début des années 2000 pour voir ses records tomber, l’Allemand remportant sept couronnes mondiales dont cinq sur Ferrari.

Le Finlandais Kimi Raïkkönen remporta lui aussi le « graal » en 2007, mais, étonnamment, Ferrari connaît une période de disette depuis.

Toujours bien placée, la marque est aussi toujours dépassée. Red Bull et Mercedes se partagent en effet les trophées depuis onze ans (la saison 2019 n’étant pas encore achevée), Sebastian Vettel et Lewis Hamilton obtenant respectivement quatre et cinq titres.

L’Allemand Vettel a rejoint Ferrari en 2015 mais n’a pas apporté le secret du succès dans ses bagages, à l’image de Fernando Alonso avant lui, double champion du monde en 2005 et 2006 avec Renault mais jamais lors de ses cinq ans passés à piloter la Scuderia. Si Alonso était très populaire chez les « tifosi » (supporters) de Ferrari, Vettel ne semble pas pouvoir en dire autant.

Les espoirs se tournent maintenant vers le jeune monégasque Charles Leclerc, 21 ans, membre de l’écurie depuis quelques mois et vainqueur des deux derniers Grands Prix en date, le 1er septembre sur le circuit belge de Spa Francorchamp puis à Monza, le circuit italien, le 8 septembre. Ferrari ne pouvait rêver mieux pour célébrer son 90ème anniversaire !

90 ans de la Scuderia Ferrari : les festivités

Ce Grand Prix d’Italie a été l’occasion pour la Scuderia de fêter son anniversaire à domicile durant tout un week-end.
Avant la course, les pilotes et dirigeants d’hier et d’aujourd’hui se sont retrouvés sur la place du Dôme, à Milan. Quelques bolides étaient également de la fête pour le plus grand bonheur du public.

Pour découvrir plus de voiture encore, les amoureux de la Formule 1 pourront se rendre dans le musée Ferrari de Maranello où deux expositions se tiennent jusqu’au mois de mai 2020. La première est logiquement dédiée aux voitures de course, afin d’honorer la Scuderia, mais, preuve du lien indéfectible entre elles et les modèles de luxe, une seconde présente les modèles de légende évoqués plus tôt.

Les voyageurs amateurs de sensations fortes pourront expérimenter la vitesse d’une Ferrari dans les parcs d’attractions ouverts à Abou Dabi (Émirats arabes unis) en 2010 et à proximité de Barcelone en 2017.

Si la Scuderia est synonyme de tradition, Ferrari est aussi synonyme de business.

Alexandre Rivet

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V