« Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes ». Une lecture publique du texte de Charb à Arzano.

A LA UNE

Dans le cadre du festival « Passeurs de lumière », la programmation de Quimperlé Communauté propose le 22 novembre 2019 à 20h30 à Arzano une rencontre avec la Compagnie du théâtre K. Cette rencontre aura lieu avec Gérald Dumont, comédien, autour de Charlie Hebdo, avec Marika Bret et le dessinateur Loïc Faujour (mise en musique par Lénine Renaud).  

Il s’agit d’une lecture-spectacle intitulée « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes ». Ce texte de Charb, Stéphane Charbonnier, ancien directeur de Charlie Hebdo, est en vente sur Amazon. On peut y lire notamment :

« Non, vraiment, le terme islamophobie est mal choisi s’il doit désigner la haine que certains tarés ont des musulmans. Il n’a pas seulement mal choisi, il est dangereux. »

Le terme « islamophobie » laisse entendre qu’il est plus grave de détester l’islam, c’est-à-dire un courant de pensée parfaitement critiquable, que les musulmans. Discriminer quelqu’un en raison de son appartenance religieuse est un délit, critiquer une religion, non.
Charb, le directeur de la publication de Charlie Hebdo, journal depuis toujours engagé dans la lutte antiraciste, s’inquiète de voir la lutte antiraciste remplacée par la lutte pour la défense et la promotion d’une religion.

« Lutter contre le racisme, c’est lutter contre tous les racismes, alors lutter contre l’islamophobie, c’est lutter contre quoi ? Contre la critique d’une religion, ou contre la détestation des gens qui pratiquent cette religion parce qu’ils sont d’origines étrangères ? ». Ainsi cet opuscule salutaire tente-t-il de démontrer que le mot « islamophobie » contente à la fois les racistes, les islamistes radicaux et les journalistes fainéants.

Charb, dessinateur, journaliste et directeur de la publication de Charlie Hebdo de 2009 à 2015, est l’auteur de nombreux ouvrages. Celui-ci est son premier essai. Il a été finalisé deux jours avant l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo qui lui a coûté la vie.

Dans la description de la rencontre à Arzano, il est noté :

« Drôle de parcours pour ce spectacle né au lendemain des attentats de janvier 2015 et du dégoût qu’ils provoquèrent… Nous en avons vu, des vertes et des pas mures. Des soirées annulées, des soirées compliquées, mais aussi, et surtout, des soirées mémorables, avec la fierté d’avoir dit des mots importants et utiles. Cela n’arrive pas tous les jours. »

Cette prestation a été relayée par la mairie d’Arzano dans son bulletin Arzano infos numéro 23 et numéro 24. Cette lecture aura donc lieu à 20h30 à Arzano à la salle Louis Yhuel, 6 rue de Kergalvé (contact 06 48 99 64 01), mais c’est le choix de la lectrice qui interpelle, et de son manque manifeste de neutralité, jugez-en ci dessous :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Reportage au 7e Forum de la Dissidence de Polémia

« La majorité c’est vous, les extrémistes ce sont eux. Immigration, islamisation, laxisme judiciaire, partialité médiatique, comme vous 60%...

USA. Un juge américain porte un coup d’arrêt à l’obligation vaccinale des soignants dans plusieurs Etats

Aux #EtatsUnis, #JoeBiden essuie un nouveau revers dans sa volonté d’imposer la #vaccination à des millions d’Américains. Un juge...

Articles liés