Lettre ouverte à mon chien. Un malade du Covid-19 s’exprime [L’Agora]

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Nous avons reçu cette tribune adressée par un lecteur, Gérard Durrmann, qui a été malade du Covid-19 et qui a rédigé dans la foulée cette petite « lettre ouverte à mon chien » que nous publions ci-dessous.

Lettre ouverte à mon chien

Mais si quelques grands responsables administratifs du service de santé veulent la lire …

Brave chien, fidèle ami, je crois bien que tu es le seul à avoir perçu mon désarroi et m’avoir apporté tout ton soutien dans cette pénible épreuve. Tout commence par un simple rhume qui s’amplifie et déclenche une forte toux mais ceci étant un processus habituel inutile de s’inquiéter. Du repos, le corps va s’occuper de redresser la situation. Jusqu’au jour ou subitement, le corps et l’esprit s’effondrent dans un abîme d’épuisement total pour atteindre un niveau d’énergie proche de zéro. En même temps l’explication vient très vite, déclaré cas-contact par le voisin aussitôt la cellule covid s’active : préconisation, se faire tester, rester à la maison et aérer le logement.

Effectivement le test s’avère positif. De nouveau appel de la cellule covid, et là tu imagines que des gens vont te prendre en charge et t’aider alors que tu es dans le gouffre de l’épuisement, tu te raccroches à n’importe quel espoir. réponse cellule covid : rester à la maison, aérer et signaler les cas contacts. Et pour se soigner, que faire ? Ce n’est pas leur problème !!! 3 heures plus tard, appel de la cellule covid pour demander encore de signaler des cas contacts !!! Le lendemain après-midi, pendant que tu essaies de te reposer nouvel appel de la cellule covid au motif : signaler mes cas contacts !!! Demande de RV avec un médecin, impossible, juste 10 minutes de téléconsultation pour obtenir une ordonnance pour la toux. Mon état de santé ? Pas de médecin disponible pour me recevoir. Seul avec toi-même et un immense sentiment d’abandon.

Tu crèves d’épuisement physique, de quintes de toux, de maux de têtes, d’accès de fièvres à 40°, de nuits blanches, de cauchemars, de perte totale d’appétit… et tu comprends que le système de santé, gloire de la France, te laisse sur le bord du chemin…

Ils sont bien trop occupés à établir des statistiques, égrener le nombre de décès par le croque-mort de service, interdire l’usage de traitements qui ont fait leurs preuves ailleurs, ils n’ont pas le temps d’organiser un réseau de surveillance de l’état de santé du petit peuple.

Le seul être sur lequel tu peux compter pour t’aider c’est ton chien ! Son regard attendri reflète un amour sincère, sa présence permanente t’aide à reconstruire un moral tombé au plus bas.

Merci mon chien tu as su prendre soin de moi en restant en permanence à mes côtés, toi tu m’as aidé et tu es bien le seul.

Gérard Durrmann

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en...

Nantes : jusqu’à 7 degrés de différence l’été entre les quartiers

La problématique des îlots de chaleur – ces quartiers plus urbanisés et moins « verts » où la chaleur...

4 Commentaires

  1. On peut lire dans cette lettre « interdire l’usage de traitements qui ont fait leurs preuves ailleurs ».
    On a interdit en effet l’usage de la chloroquine préconisé par Dr Raoult.
    Ce que l’on sait moins ou PAS DU TOUT et dont les médias NE PARLENT PAS DU TOUT c’est le traitement appliqué par Flavia Grosan, pneumologue qui emploie une thérapie classique qui va à l’encontre de tous les tyranies sanitaires et de tous les protocoles.
    QUESTION : Qu’en est-il du traitement préconisé par Flavia Groșan qui affirme que c’est le protocole Covid appliqué dans les hôpitaux qui tue les malades !
    Quelqu’un aurait-il une réponse sur le silence des médias ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Vaccinés, ne nous imposez pas votre société de la surveillance !

Ne pas se vacciner, est-ce piétiner la liberté des vaccinés en leur imposant des confinements et des restrictions ? Le Courrier des Stratèges répond...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et la mortalité sont, à l’été...

Insolite. « J’ai décidé de porter le masque et de me faire vacciner »

Ci-dessous la reprise d'un texte trouvé sur le site de Jean-Dominique Michel, que nous soumettons à nos lecteurs. Je remercie les auteures du texte qui...

Alexandre Barré, de Chantenay, découvreur du syndrome de Guillain-Barré

Un nouveau nom s’est imposé depuis quelques heures dans les débats multiformes autour du covid-19 : Guillain-Barré. La Food & Drug Administration américaine a annoncé...