Pierre Bergerault reçoit Philippe Pascot pour son nouveau livre « Mensonges d’Etat » édité chez Max Milo. Un essai précis et sourcé qui révèle comment le gouvernement Macron, aidé du système financier et médiatique, manipule et construit un pouvoir de plus en plus totalitaire. Philippe Pascot, qui milite pour une transparence totale, l’affirme sans détour : »Le mensonge devient la règle et la vérité l’exception ».

« L’impossibilité d’être élu quand on a un casier judiciaire B2 est aujourd’hui promulguée » Devant des millions de spectateurs, Le président Macron assène son premier gros mensonge. C’était en mai 2017. Depuis il y en a eu beaucoup d’autres !

Dans cet essai précis et sourcé, Philippe Pascot révèle comment le gouvernement Macron, le système, manipule l’information, fait voter des lois en catimini, accélère les réformes liberticides pour construire une société de moins en moins démocratique.
Après les avantages illicites (Délits d’élus, 15 000 ex – Du Goudron et des Plumes, 25 000 ex) et licites (Pilleurs d’État, 120 000 ex – Allez presque tous vous faire, 20 000 ex et Pilleurs de vies, 20 000 ex), Philippe Pascot recense (une petite partie) des mensonges d’Etat du président et consorts. « Les mots… leurs mots sont de plus en plus vidés de leur essence pour mieux nous diriger dans un seul sens. Le mensonge devient la règle et la vérité l’exception. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine