Crise à Hong Kong : la NBA se ridiculise et agace la Chine

A LA UNE

La NBA à l’origine de sérieuses tensions diplomatiques ! La ligue de basket américain, actuellement en tournée promotionnelle en Asie où elle organise des matchs d’exhibition, a emmené avec elle son arrogance et sa lâcheté.

Les origines de la polémique

Les Houston Rockets sont l’une des formations les plus appréciées d’Asie depuis plus de quinze ans, et pour cause, le basketteur chinois Yao Ming, idole de son pays, y brilla entre 2002 et 2011.
L’équipe texane est donc régulièrement sollicitée par la NBA lors des tournées organisées sur ce continent et ce fut encore le cas cette année.

La destination des Rockets n’était pas la Chine mais le Japon, pourtant, leur manager général, Daryl Morey, a profité de l’occasion pour poster un « tweet » soutenant le peuple de Hong Kong dans le combat qu’il mène depuis plusieurs mois.

Il n’en fallait pas plus pour déclencher un tourbillon politico-médiatique d’une rare intensité et qui ne pouvait pas plus mal tomber, Chinois et Américains étant déjà en pleine guerre économique.

Quand la NBA s’inspire de la FIFA  

Plus d’un milliard d’habitants, cinq-cent millions de spectateurs lors de la saison 2018-2019, des contrats publicitaires et des droits télévisés juteux : la Chine est un marché en passe d’être conquis par la NBA.

Dès le lendemain de la publication du tweet, le commissaire de la NBA, Adam Silver et ses assistants ont donc publié un communiqué se désolidarisant des propos de Daryl Morey. Le président des Houston Rockets a également supprimé sa publication, écrivant même un message d’excuses.

Les excuses de la NBA

Les deux joueurs vedettes de Houston, James Harden et Russel Westbrook, ont quant à eux présenté leurs excuses le même jour au nom de leur équipe auprès du peuple chinois, les assurant de leur amitié.

Une soumission immédiate qui a fait réagir les fans et les observateurs, dénonçant un « deux poids deux mesures » scandaleux.
La NBA et ses joueurs sont en effet habitués à prendre position politiquement, boycottant par exemple la traditionnelle visite des champions à la Maison Blanche. L’organisation du All Star Game 2018 avait même été retirée à la ville de Charlotte car l’état de Caroline du Nord avait voté une loi interdisant aux transsexuels d’emprunter les toilettes de « leur nouveau sexe ».
Donald Trump, qui est diabolisé et diffamé à outrance par les joueurs et entraîneurs de la ligue sans que cela ne pose de problème à Adam Silver, s’est d’ailleurs moqué de ses habituels détracteurs.

Les entraîneurs Gregg Popovich et Steve Kerr, peu loquaces ces derniers jours, l’attaquent en effet systématiquement au nom de la liberté et des droits de l’homme. Des qualificatifs pas nécessairement représentatifs du régime communiste chinois !

La situation n’est pas sans rappeler l’hypocrisie de la FIFA et du gouvernement français, tous deux pro-LGBT et « antiracistes », mais fervents soutiens du Qatar, où les homosexuels risquent la peine de mort et où les Philippins sont quasiment mis en esclavage sur les chantiers des stades de la Coupe du Monde 2022.

La Chine en colère

Devant les réactions indignées, Adam Silver a nuancé ses propos quelques jours plus tard dans de nouvelles déclarations où il rappelait l’importance de la liberté d’expression. Il prenait toutefois des pincettes, avouant regretter que de si nombreuses personnes soient fâchées en Chine, et en annonçant qu’il rencontrerait bientôt des responsables pour aplanir la situation.

Quoi qu’il se dise du côté de la NBA, les marques chinoises sont furieuses, notamment les diffuseurs et celles qui étaient jusqu’à présent liées aux Houston Rockets.

Yao Ming, devenu président de la ligue de basketball chinoise, est lui aussi très en colère.

L’équipe ambassadrice de la ligue américaine en Chine est belle et bien tombée en disgrâce. Cependant, les contorsions d’Adam Silver ont semble-t-il sauvé l’essentiel et assuré la pérennité de son business en Asie. Il lui faudra sans doute poursuivre ses efforts. Le match amical entre les Los Angeles Lakers de LeBron James et les Brooklyn Nets a en effet été boycotté par la télévision mais s’est déroulé comme prévu jeudi à Shanghai devant un public conquis. Un autre se déroulera samedi à Shenzhen.

Tant pis pour Hong Kong !

Alexandre Rivet

Photos d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Congrès LR : Éric Ciotti accueille sa qualification « avec beaucoup de bonheur et une immense joie »

Valérie Pécresse et Eric Ciotti sont les deux candidats qualifiés pour le second tour du Congrès LR. Lors du Congrès...

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur »

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur » https://www.dailymotion.com/video/x8601lb Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

Articles liés