logement

AG2R LA MONDIALE et la Fondation Abbé Pierre, par le biais du programme SOS TAUDIS et d’un partenariat signé ce lundi à Rennes, entendent apporter de meilleures réponses financières aux propriétaires occupants pauvres qui ne peuvent financer l’intégralité du coût de la rénovation de leur logement.

Sur les 600 000 logements potentiellement indignes en France, environ 10 % se trouvent en Bretagne administrative. Cette forme de mal-logement est loin d’être résorbée et s’avère être une des conséquences d’une crise profonde et durable du logement.

Force est de constater que le traitement des situations d’habitat indigne s’avère complexe du fait des différentes compétences des autorités et, particulièrement en Bretagne, du manque de repérage et d’accompagnement des ménages, de la longueur des procédures d’instruction des dossiers ainsi que de l’insuffisance des financements pour les logements les plus dégradés. En effet, même si l’année 2019 se présente sous de meilleures augures, il faut déplorer un trop petit nombre de dossiers financés en 2018 en Bretagne.

« Ce partenariat financier vise aussi à trouver des solutions de travaux pour des ménages en grande détresse qui ne sont pas dans les “bonnes cases” pour bénéficier de financements publics. Cette collaboration de proximité entre les deux organismes répond également à des situations d’urgence, dans l’attente de mobiliser les financement de l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah). » expliquent les signataires.

YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V