Strabane. Une marche pour la réunification de l’Irlande, le 24 novembre

A LA UNE

Le 24 novembre, les partisans de la réunification de l’Irlande (Irlande du Nord avec la République d’Irlande) se réuniront, pour la première fois, à Lifford/Strabane, point frontalier entre les deux parties du territoire. Il s’agit d’une mobilisation qui se veut « non sectarian », c’est-à-dire réunissant toutes les communautés, catholiques comme protestants.

Elle marque le point d’orgue de la campagne « Irish for unity », l’Irlande pour l’unité. Une campagne menée par les républicains socialistes irlandais, qui ont voyagé ces dernières années à travers l’Europe de la Catalogne à l’Écosse, pour tirer les leçons de l’expérience des autres peuples en lutte. Dans chacun de ces voyages, l’importance et l’influence des mobilisations de rue est devenue un paramètre essentiel.

« Tirant les leçons de ces leçons, cette mobilisation et toutes les futures marches de l’unité irlandaise garantiront l’implication non seulement des camps politiques républicains et nationalistes, mais aussi de la communauté sociale et culturelle en Irlande » expliquent les organisateurs.

« Tout comme la partition, l’unité irlandaise nous touchera tous. La campagne pour la réunification se remportera dans les maisons, les rues, les portes et les bureaux de vote des quartiers populaires. Ces mobilisations insuffleront un sentiment d’appropriation, une capacité de changement et une direction politique claire qui, lorsqu’elle sera pleinement exploitée, ne pourra être stoppée et sera d’une importance vitale à l’approche de la période post-partition pour garantir les besoins vitaux de la classe ouvrière irlandaise »

Et le communiqué de poursuivre et de conclure : « De telles mobilisations garantissent que le débat et la campagne ne seront pas seulement menés en silence dans les assemblées, mais aussi via un véritable pouvoir démocratique dans nos communautés pour décider de notre avenir constitutionnel et socio-économique. La Marche pour l’unité est une invitation ouverte à tous ceux qui veulent mettre fin au déficit démocratique, à la division politico-sectaire et à la partition. Cette marche sera la première d’une longue série, le débat autour de l’unité irlandaise prend de l’ampleur, et il est nécessaire de descendre dans la rue désormais. »

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Un roi sans divertissement, roman de Giono, adapté en BD

Après Le Chien de Dieu, biographie de l’écrivain Céline, et Nez-de-Cuir, célèbre roman de Jean de La Varende, Jean...

Articles liés