Nantes. Échauffourées et voitures brûlées : les casseurs s’en donnent à cœur joie près des lycées de banlieues « sensibles »

A LA UNE

Ce que l’extrême-gauche nantaise, toujours prompte à défendre ses dealers, appelle pudiquement des « refus lycéens de la réforme du bac » se transforme en réalité depuis 48 h en véritables échauffourées principalement aux abords des lycées des banlieues « sensibles », classées en ZEP. Ce matin, pour le second jour consécutif, les abords du lycée Camus à Bellevue ont été bloqués et dégradés par des délinquants cagoulés, et le mouvement s’étend.

Près du lycée Monge – la Colinière (quartiers nord), six jeunes de 16 et 17 ans, essentiellement d’origine extra-européenne et déjà défavorablement connus de la police, ont été interpellés après avoir dégradé des biens, caillassé les forces de l’ordre et incendié deux voitures. Trois autres véhicules ont brûlé près du lycée du Sacré-Cœur – celui de Bellevue, près de l’arrêt de tramway Romain Rolland. Des feux de poubelle ont aussi eu lieu près du lycée Camus – à Bellevue encore – Carcouët (au Breil, épicentre des émeutes de juillet 2018) et des Bourdonnières (près du Clos-Toreau, autre quartier « sensible » où un trafic de drogue local vient tout juste d’être démantelé et deux armes de poing saisies).

La présidente de la région (LR) Christelle Morançais, a dénoncé sur Twitter les violences et le fait que « le drapeau français a[it] été brûlé » au lycée Camus. « A chaque fois les violences sont le fait d’individus cagoulés, ultraviolents, et prêts à tout : le proviseur du lycée Camus n’a pas pu s’interposer face aux menaces dont il était l’objet [sic] Cette situation est parfaitement inadmissible ».

La politique de la municipalité socialiste montrée du doigt

Comme pour l’agression il y a trois jours d’un chauffeur de la TAN – violemment tabassé par trois jeunes délinquants près de la cité « sensible » de Château de Rezé, au sud de Nantes – nombreux sont les twittos nantais à dénoncer le « laxisme » et l’insécurité dus à « quarante ans de socialisme » à Nantes. Les municipales approchent…

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« Vivre ensemble » à Brest. Des policiers attaqués dans le quartier de Kérédern

La police n'effraie plus les voyous. A Brest, des policiers ont été attaqués, dimanche, en pleine journée, dans le...

Marsault, l’encre et le bazooka

Marsault, dessinateur humoristique et auteur de bande dessinée à succès, est l'invité de Livre Noir. Rare dans les médias,...

Articles liés