Après le violent tabassage d’un conducteur de tramway de la ligne 3, mardi soir près du quartier « sensible » de Château de Rezé près de Nantes, par quatre jeunes délinquants d’origine maghrébine, les auteurs, défavorablement connus de la police, sont activement recherchés. L’émotion à la TAN est grande : le trafic a été entièrement stoppé ce 6 novembre sur le réseau pour marquer le coup.

Le conducteur a été violemment agressé : « alors qu’il était tombé au sol, ils continuaient à lui donner des coups de pied. Il a le visage entièrement défoncé », explique un de ses collègues. Sa faute ? Avoir demandé l’évacuation de sa rame après qu’un colis suspect ait été détecté. Trois individus se sont particulièrement acharnés sur lui, dedans et en-dehors de la rame, vers 21 heures, dont au moins un jeune adulte.

Les auteurs présumés : déjà connus de la police

Selon nos informations, les policiers disposent des identités des auteurs présumés, déjà connus pour divers délits, et les recherchent activement. L’un d’eux, mineur, a été interpellé dès le lendemain dans le quartier « sensible » Château de Rezé, où prospèrent délinquance et trafic de drogue depuis des années – mais les autorités politiques et judiciaires ont jusque là préféré la politique de l’autruche.

Johanna Rolland dans le collimateur…

Sur Twitter, nombreuses sont les réactions pour fustiger le laxisme politique et judiciaire nantais, le blanc-seing laissé à la délinquance depuis toutes ces années par l’État, l’inaction coupable de la municipalité socialiste – avec au premier rang la maire actuelle Johanna Rolland et le président de la TAN (et premier adjoint) Pascal Bolo etc.

 

Classement des villes attractives : Nantes dégringole à la 21ème place

Alors qu’Orléans, Saint-Étienne et Besançon sont désormais en tête du classement des villes attractives en province, Nantes glisse à la 21e place, pénalisée par l’insécurité et les prix de plus en plus délirants de l’immobilier. Seul l’exécutif socialiste de Nantes, Johanna Rolland en tête, semble être encore persuadé que « Nantes est la ville de France où il fait le plus bon vivre ». A condition d’habiter dans un quartier résidentiel et d’éviter les transports en commun, peut-être ?

Retrouvez nos autres articles sur la TAN

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine