WTFake ? L’accusatrice de Breizh-info a explosé en vol

A LA UNE

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose… Un an après, que reste-t-il de la vidéo consacrée par Aude Favre à Breizh-info ? On s’en souvient peut-être, la jeune fake-buster autoproclamée était venue à Nantes pour « prouver » que Breizh-info mentait : non, il n’y a pas d’incidents aux urgences du CHU, non, on ne tire pas de coups de feu en ville. Une preuve facile à administrer : il suffisait de trouver des gens qui n’avaient rien vu, rien entendu !

On croyait qu’un bon journaliste trouve les bons témoins. Aude Favre, elle, se faisait gloire de trouver des quidams qui n’avaient été témoins de rien du tout : j’ai rien vu mais je dirai tout ! Mieux : elle prenait pour argent comptant les déclarations d’une direction de la communication ! N’importe quel esprit un peu logique distinguait aisément les failles du raisonnement déployé sur sa « chaîne » YouTube, WTFake. Mais les esprits un peu logiques n’étaient pas forcément majoritaires chez les abonnés de WTFake…

Depuis lors, les incidents ont continué aux urgences du CHU de Nantes, comme de beaucoup d’hôpitaux en France et en Bretagne, d’ailleurs. Le Rapport 2019 de l’Observatoire national des violences en milieu de santé révèle que 23 360 atteintes aux personnes et aux biens ont été signalées en 2018, par 426 établissements (soit en moyenne plus d’une par semaine et par établissement, et deux fois plus qu’en 2014). Les coups de feu se sont multipliés, à Malakoff, à la Bottière et dans d’autres quartiers de Nantes. Ils ont fait plusieurs blessés et même un mort, en centre-ville. Breizh-info a continué à en rendre compte ; Aude Favre s’est gardée de démentir…

La chasse au Lama Fâché a mal tourné

Il est vrai qu’elle a eu d’autres chats à fouetter. En fait, elle a carrément explosé en vol. Au printemps dernier, elle s’est mis en tête de dévoiler l’identité de Lama Fâché, l’un des Youtubeurs les plus célèbres de France avec plus de 5 millions d’abonnés. Elle a appliqué les mêmes méthodes de pseudo-enquête qu’à Nantes, quoique en changeant de déguisement (au lieu de la tenue de cow-boy, elle a revêtu un costume péruvien). Puis elle a rendu son verdict : Lama Fâché, c’est Untel. Hélas, un autre Youtubeur, Sylvqin a fait sa propre enquête et démontré qu’elle se trompait complètement. Pire : un expert en marketing a détaillé rigoureusement les techniques de manipulation caractéristiques de la fausse enquêtrice. Des techniques qu’elle avait aussi utilisées pour s’en prendre à Breizh-info.

Cette autopsie impitoyable vue plus de 350 000 fois sur Youtube a eu un retentissement énorme auprès des suiveurs d’Aude Favre. Plus de 9 000 commentaires se sont abattus sur sa vidéo du Lama Fâché. Petit extrait :

Il a fallu quatre mois à la « journaliste » pour tenter de rattraper le coup dans une vidéo misérabiliste où elle avouait son erreur tout en se disant convaincue de la bonne foi du témoin qui avait désigné le faux Lama ! Il lui avait sans doute menti à l’insu de son plein gré… Les critiques n’ont fait que redoubler (« tu t’enfonces de plus en plus avec tes explications et cette vidéo en remet une couche et te décrédibilise un peu plus ; ça risque de te suivre longtemps cette histoire. »).

Comme un malheur n’arrive jamais seul, elle a dû avouer aussi qu’elle n’est pas la journaliste indépendante qu’elle prétendait être : elle est rémunérée par France TV – qui s’en est probablement mordu les doigts mais persiste pourtant à afficher ses vidéos.

Déconsidérée, sauf pour NewsGuard

Depuis lors, Aude Favre paraît hors jeu. Elle assure travailler à un « WTFake nouveau » qui n’arrive toujours pas. Sauf sous forme d’une unique vidéo de commentaires insipides autour de l’affaire Ligonnès (« qu’est-ce que c’est que cette logorrhée ? », interroge un internaute). Elle va devoir faire un effort colossal si elle veut reprendre une carrière de journaliste « normale ». La crédibilité, c’est comme la virginité. Il faut beaucoup de raccommodage pour la récupérer.

Quoique…

Nous avons signalé le mois dernier la publication par une entreprise commerciale américaine, NewsGuard, d’une analyse accusant Breizh-info de diffuser des fausses nouvelles. Or le premier témoignage qu’elle invoque est celui d’Aude Favre ! « La journaliste Aude Favre, spécialisée dans le décryptage des fausses informations sur sa chaîne Youtube WTFake, a démontré qu’il était impossible de prouver que ces événements aient eu lieu », note naïvement la rédactrice du commentaire. Si même un site censé pourchasser les fausses nouvelles est capable d’invoquer comme témoin de moralité une manipulatrice à ce point déconsidérée, tous les espoirs sont permis à Aude Favre.

E.L.

Crédit photo : copie partielle d’un écran d’une vidéo de WTFake
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés