glyphosate

L’association Eaux et Rivières de Bretagne a décidé de porter plainte contre les deux géants du commerce en ligne que sont Amazon et eBay. Ces derniers vendent toujours des désherbants contenant du glyphosate malgré son interdiction en France.

Eaux et Rivières de Bretagne en guerre contre les pesticides

Le combat paraît inégal. Malgré cela, Eaux et Rivières de Bretagne, association dont l’objectif est d’imposer la question de l’eau dans le débat public, passe à l’attaque. Et pour cause : si, depuis le 1er janvier 2019, l’achat, l’utilisation et la détention de pesticides, notamment à base de glyphosate, sont interdits pour les particuliers, certains acteurs de la vente en ligne proposent toujours ces désherbants à l’achat. Eaux et Rivières de Bretagne a donc décidé de porter plainte contre ces deux multinationales que sont Amazon et eBay.

L’association réclame par ailleurs un soutien citoyen pour mettre un terme à cette commercialisation illégale de pesticides auprès des particuliers car « mobiliser les autorités publiques est le seul moyen de faire respecter la loi et de protéger notre santé et notre environnement. »

Outre ce dépôt de plainte, Eaux et Rivières de Bretagne a également décidé de mener une campagne de communication avec diffusion d’un film parodique.

Mais l’association en appelle aussi à la générosité de ses soutiens afin de mobiliser des fonds afin de poursuivre son travail. Sur son site, elle incite le public à adresser une carte postale à Amazon et eBay mais également à lui faire des dons.

Plainte contre le glyphosate : Amazon et eBay réagissent

EBay et Amazon commercialiseraient donc près de 200 désherbants contenant du glyphosate. Présentés comme des « désherbants systémiques », ils n’en restent pas moins illégaux pour l’achat, l’usage et la détention par des particuliers en France. Les plaintes déposées par Eaux et Rivières de Bretagne auprès de la gendarmerie et de l’AFB (Agence pour la biodiversité) ont déjà eu une conséquence positive : Amazon a décidé de retirer de la vente les désherbants contenant du glyphosate.

« Nous demandons à tous les vendeurs de se conformer à nos politiques de vente et disposons d’équipes munies d’outils dédiés visant à s’assurer que des produits interdits n’aient pas leur place dans notre boutique. Nous prenons des mesures contre ceux qui enfreignent nos politiques, notamment en supprimant leurs privilèges de vente. », a ainsi communiqué la multinationale.

De son côté, eBay assure que sur sa plateforme, « la vente illégale de pesticides (…) est strictement interdite » et s’est engagé à supprimer « toute annonce proposant des produits interdits qui nous est signalée. ». Quant aux plaintes déposées, la décision d’y donner suite revient désormais au parquet de Saint-Brieuc.

AK

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V