Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration économique. Hermès se serait fait voler 1 million d’euros de produits par des employés africains

Semaine après semaine, les conséquences de l’immigration d’origine extra-européenne massive en France se manifestent à travers l’Hexagone. Présentée depuis plusieurs décennies comme une « richesse », cette immigration s’affiche pourtant bien souvent à travers les rubriques faits divers et les chroniques judiciaires.

Plus récemment, avec l’arrivée dans le débat public de la question des « métiers en tension », plusieurs figures de premier plan, à commencer par le président du Medef (Mouvement des entreprises de France), se sont faits les promoteurs d’une « immigration économique ».

Concernant ces « métiers en tension », la récente loi sur l’immigration du 26 janvier 2024, bien que jugée trop restrictive par certains employeurs et par les habituelles voix pro-migrants, prévoit tout de même l’attribution d’un titre de séjour d’un an à certains salariés en situation irrégulière travaillant dans des secteurs éprouvant des difficultés de recrutement. Un titre de séjour qui sera accordé à titre « exceptionnel » et à la discrétion des préfets.

Immigration économique : Amazon et ses OQTF

Cette sorte « d’entre-deux » législatif semble ainsi avoir tenu compte, en partie du moins, d’une certaine hostilité des Français concernant une potentielle régularisation des clandestins employés dans les métiers en tension. Au mois de septembre 2023, un sondage révélait que 55 % des Hexagonaux s’opposaient à une telle mesure.

Entre-temps, si Patrick Martin, président du Medef, estimait pour sa part au mois de décembre 2023 que « d’ici à 2050, sauf à réinventer notre modèle économique et social, nous aurions besoin de 3 900 000 salariés étrangers », hors de l’Union Européenne, certains de ces travailleurs immigrés se sont distingués dans l’Hexagone. Et pas de la meilleure des manières !

Le 20 décembre dernier, un individu était interpellé par les forces de l’ordre à Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines, à proximité du site du géant américain Amazon. Il s’avérait que l’homme en question était un transporteur travaillant pour un sous-traitant de la célèbre plateforme e-commerce.

Précédemment alertés par les responsables de la sécurité du site ayant constaté des disparitions de colis, les policiers saisirent plusieurs consoles PS5 neuves et d’autres objets derrière les sièges de la cabine du camion de cet homme de 28 ans pour un butin avoisinant les 30 000 €.

Au total, après une perquisition réalisée à Grigny (Essonne) par les forces de l’ordre au domicile du transporteur, le préjudice estimé atteignait les 100 000 €. Puis un deuxième individu était interpellé. Concernant le profil des deux suspects, il s’agissait de deux Tunisiens. Dénommés Walid S. et Mohamed E. selon une information du journal Valeurs actuelles, ils étaient sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Un préjudice d’un million d’euros pour Hermès

Un peu plus d’un mois plus tard, c’est cette fois la marque de luxe Hermès qui est à son tour confrontée aux conséquences de cette « immigration économique ». Mercredi 7 février, la radio Europe 1 rapportait que des préparateurs de commandes travaillant pour le compte de l’entreprise française avaient été placés en garde à vue après avoir été interpellés à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Présentés comme étant de nationalités marocaine, sénégalaise ou encore centrafricaine, les six mis en cause sont accusés d’avoir modifié ou ajouté des articles dans les colis de trois complices féminines (et quant à elles clientes de la marque).

Après avoir passé commande en ligne, les trois femmes recevaient des colis contenant davantage d’articles qu’elles n’en avaient payés. Les préparateurs de commandes suspectés ayant ajouté des produits de taille similaire mais beaucoup plus chers.

Au total, le préjudice causé à Hermés a été estimé à un million d’euros avec quelque 19 sacs de luxe volés.

Crédit photo : Flickr (CC BY-ND 2.0 Deed/jacket lee) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Immigration économique. Hermès se serait fait voler 1 million d’euros de produits par des employés africains”

  1. Lapuce dit :

    Comme par hasard…voilà la richesse de l’immigration……..

  2. gautier dit :

    ils leur faut bien un sac pour mettre la drogue et l’argent de la drogue, au moins c’est représentatif des hauts salaires qu’ils enregistrent tous les jours, comment font t’il quand ils vont s’acheter des voitures neuves à 80 000 euros en liquide !! et que personne ne vient regarder les bulletins de salaires ! au moins avec un vuiton ! c’est le respect total !

  3. Hadrien Lemur dit :

    C’est assez marrant mais dans la mythologie Hermès, le fils de Zeus en plus d’être son messager, était considéré comme le protecteur des voyageurs, des marchands et des voleurs. Tout s’explique donc !

  4. Bisalli dit :

    Bien fait !

  5. ACHILLI dit :

    Je ne vais pas pleurer sur le sort de ces entreprises, par ailleurs florissantes. Dommage que ces vols, que je n’approuve pas, ne les aient pas conduites à la faillite; Cela leur aurait servi de leçon, ainsi qu’à d’autres qui utilisent cette main d’oeuvre bon marché, au détriment des citoyens Français.

  6. marco dit :

    MDR,,no comment ,elements au rabais ,,”le bon marché coute cher “

  7. France-USA dit :

    J’ai fermé mes deux compagnies à Los Angeles et pourtant je me faisait du fric. Rien de plus simple à ouvrir une compagnie et gagner du fric. Le problème c’est que vous êtes tellement pris à gagner du fric que vous passez votre temps à compter et emmagasiner, sans vous rendre compte que vous passez à côté de la vie. Et temps de chose que nous pouvons explorer qui ne coûte pas grand chose mais qui rapporte tant de plaisir, autre que gagner que du frique dans ce monde pervers matérialiste qui ne sert pas à grand chose hormis nourrir votre ego et épater les envieux, jaloux, pique-assiettes, sangsues qui vous flattent et vous entour. Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute – Jean de La Fontaine.C’était l’époque des valeurs et des lumières ou l’ont enseignait encore les véritables valeurs et richesse à l’école. L’argent est pourtant un moyen d’évoluer, bien sûr si il était utilisé à bon escient. Ce qui n’est à 90% du temps, malheureusement pas le cas.

  8. NOEL dit :

    Ces ” chances pour la france ” ont quand même bien droit aux grandes marques , elles aiment tout ce qui brille .

  9. patphil dit :

    des entreprises préfèrent employer des migrants à bas cout, qu’elles en subissent les conséquences

  10. Monique dit :

    Au lieu de payer leurs employés correctement et de trouver une main d’oeuvre autochtone sur place, Amazone comme Hermes préfèrent des “travailleurs” immigrés bon marché et exploitables.
    Ils paient les conséquences de leur cupidité en se faisant voler par les “chances pour la France”.
    C’est bien fait pour leur gueule!

  11. nina dit :

    Je vais pleurer, hein ??
    Un sac hermes se vend à X fois le salaire minimum. Une fortune car il faut bien se distinguer des gueux ( comme brizitte). Les petites mains qui tannent les peaux, qui assemblent les sacs, donc les indispensables du luxe reçoivent un salaire de misère. Tout comme les etrangers qui envoient ces ” signes exterieurs de richesse”.
    Si l on veut des gens honnête, on les paie de façon correcte.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre, la Grèce va faire venir d’Égypte 5 000 migrants

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Religion

Immigration économique. Pour les évêques d’Espagne, les migrants sont « une ressource valable et nécessaire dont nous dépendons » [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Politique

Immigration économique. BMW, Siemens, Deutsche Bank : de grandes entreprises allemandes s’allient contre l’AfD

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Hausse du PIB en 2023 : les gauchistes espagnols ont de bons arguments…

Découvrir l'article

A La Une, E brezhoneg, Local, QUIMPER

Kemper : an Italian a oa… un Tunizian dindan OQTF

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration. La République française a le taux d’expulsion le plus faible depuis 10 ans

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration et criminalité : 77 % des violeurs interpellés à Paris en 2023 étaient des étrangers

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Brest. Nouveaux tirs de mortiers sur des policiers à Bellevue : où est passée la « brigade de tranquillité urbaine » de Cuillandre ?

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Immigration, Sociétal

Brest. Un OQTF suspecté de tirs de mortier sur des policiers finalement remis en liberté

Découvrir l'article

LANNION

Lannion. Un migrant marocain sous OQTF condamné à de la prison ferme pour l’agression d’une jeune femme

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky