Radars embarqués. Challancin Accueil et Services (Mobiom) : L’entreprise qui va vous flasher en Bretagne

A LA UNE

C’est le site radars-auto.com qui le révèle en exclusivité : Challancin Accueil et Services, société du groupe Challancin, a remporté l’appel d’offre concernant les voitures radars embarqués, qui vont débouler à partir de 2020 en Bretagne, pour vous flasher toujours et encore.

Les radars mobiles privatisés arrivent en effet dès le 1er janvier dans la région, après avoir été testés en Normandie. La société Challancin Accueil et Services travaille sous le nom commercial de MOBIOM est déjà chargée des prestations de conduite des voitures radars dans la région Normandie.

Le montant du marché, attribué pour les quatre prochaines années est estimé à environ 2 millions d’euros HT par an.

« A l’instar de ce que l’on constate en Normandie, l’externalisation de la conduite des voitures radars a pour but de multiplier les contrôles. Les véhicules effectuent des contrôles de vitesse au minimum 6 heures par jour, de jour comme de nuit, la semaine comme le week-end. Chaque jour, les services de l’État fournissent un nombre précis et limité d’itinéraires à parcourir que les conducteurs doivent suivre précisément grâce au GPS installé dans chaque véhicule radar. Les chauffeurs n’ont rien d’autres à faire que de conduire puisque tout le système radar est désormais automatisé. Aucune intervention humaine n’est plus nécessaire pour régler la vitesse autorisée dans la zone traversée puisque celle-ci est déterminée automatiquement grâce à la position GPS associée aux informations recueillies par les caméras situées à l’avant et à l’arrière du véhicule qui lisent les panneaux de limitation de vitesse.» explique le site radars-auto.

Les sociétés privées désignées pour la conduite des voitures radars ne sont pas rémunérées en fonction du nombre de flashs effectués pendant le temps de la conduite. La rémunération est calculée principalement en fonction du nombre de kilomètres parcourus avec un tarif kilométrique qui varie en fonction des jours (jours ouvrés ou dimanche et jours fériés) ou encore des heures (en journée ou de nuit).

Au total, ce seront 18 voiture radars (essentiellement des Ford Focus) qui seront pilotées, dont 12 en activité en même temps (5 en Ille et Vilaine, 3 dans les Côtes d’Armor, 6 dans le Finistère, 4 dans le Morbihan).  « Il faut vraiment ne pas avoir de face pour faire ce métier », « Je préfère encore me prostituer »,« Le pire métier du monde » « Autant rendre directement son permis en Gendarmerie ». Voici quelques commentaires glanés ici ou là, qui montrent la philosophie d’une partie des automobilistes bretons.

Le recrutement est déjà lancé par Mobiom, comme l’indique l’annonce ici. 1800 euros brut par mois pour faire de la dénonciation (repas compris), ce n’est pas bien cher payé.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass-sanitaire, 3ème dose : les Français vont-ils se réveiller ?

Au programme ce soir, les dernières informations relatives au Covid-19. A la veille de l’examen de l’Assemblée nationale de...

Cyclisme. Breizh Ladies : composition de l’effectif 2022

Le Comité de Bretagne soutient le cyclisme féminin en proposant aux cyclistes bretonnes d’intégrer le collectif régional nommé Breizh...

Articles liés