Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Brest. 250 ans de l’Académie royale de Marine : une belle épopée jusqu’au 31 janvier

C’est en 1752 que fût fondée l’Académie de Marine de Brest. Elle deviendra l’Académie royale de Marine en 1769. Et fête son 250e anniversaire depuis le 7 novembre jusqu’au 31 janvier 2020.

Académie royale de marine : 250 ans à Brest

Amateurs d’Histoire et de marine vont s’y retrouver durant quelques semaines. L’Académie royale de Marine fête son 250e anniversaire à Brest du 7 novembre au 31 janvier 2020. Une belle exposition est présentée pour l’occasion au service historique de la défense, situé sur le port de commerce.

L’Académie de Marine, c’est avant tout une institution unique en France, « qui fit progresser les connaissances, dans tous les domaines en lien avec la mer », comme l’a souligné l’historien brestois Alain Boulaire. Des progrès dont profitera la marine française à une époque où celle-ci dominait le monde. Une marine qui a par ailleurs joué un rôle important lors de la guerre d’indépendance en Amérique.

Brest

Source : Brest.fr

Rendez-vous au port de commerce jusqu’en janvier

Dès 1752, la première Académie de Marine comprend alors des médecins, des physiciens, des marins mais également des botanistes… « On était dans la dimension encyclopédique du XVIIIe ! », rappelle le chef du service historique de la Défense (SHD) Xavier Laubie, à l’origine de la mise en place de l’exposition.

Différents panneaux et documents originaux sont mis à la disposition du public. Qui est donc invité à se plonger dans l’histoire des pionniers des mers brestois. « Les panneaux de l’exposition sont ensuite destinés à voyager, à se déployer. C’est une vraie carte de visite de l’histoire de Brest et de la marine, des expéditions scientifiques à la recherche d’aujourd’hui », selon Xavier Laubie.

Si l’Académie a depuis été transférée à Paris, l’exposition de cet automne permet de revisiter cette épopée jadis brestoise. Avant que la révolution française ne vienne mettre un terme aux activités de l’institution. Laquelle ne renaîtra qu’au XXe siècle. Et poursuit encore aujourd’hui ses travaux.

Infos pratiques :

Exposition visible au service historique de la Défense, 4 quai du commandant Malbert jusqu’au 31 janvier 2020. Ouvert en semaine de 8 h 30 à 17 h 30.   

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Claude Peron)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Histoire

Les conséquences de la révolution française et du 14 juillet 1789 en Bretagne

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

« Révolution », la bande dessinée historique qui s’intéresse au peuple

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Histoire. Marie-Antoinette, ils ont jugé la reine

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

La laïcité à la française est née en 1795

Découvrir l'article

A La Une, Histoire

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Découvrir l'article

Histoire, Vidéo

La Terreur et la Révolution française par Reynald Secher

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine, Histoire

Antoine Boulant : « Saint-Just n’est pas le précurseur de la collectivisation soviétique » [Interview]

Découvrir l'article

Société, Vidéo

Charlotte d’Ornellas résume « la malédiction de la droite », qui aurait ses racines dans la Révolution [Vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, Histoire

Jean-Clément Martin : « Ce qui s’est passé en Vendée est au coeur de l’histoire de France » [Interview]

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Claude Quétel pourfend la Révolution Française [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky