Brest. 250 ans de l’Académie royale de Marine : une belle épopée jusqu’au 31 janvier

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

C’est en 1752 que fût fondée l’Académie de Marine de Brest. Elle deviendra l’Académie royale de Marine en 1769. Et fête son 250e anniversaire depuis le 7 novembre jusqu’au 31 janvier 2020.

Académie royale de marine : 250 ans à Brest

Amateurs d’Histoire et de marine vont s’y retrouver durant quelques semaines. L’Académie royale de Marine fête son 250e anniversaire à Brest du 7 novembre au 31 janvier 2020. Une belle exposition est présentée pour l’occasion au service historique de la défense, situé sur le port de commerce.

L’Académie de Marine, c’est avant tout une institution unique en France, « qui fit progresser les connaissances, dans tous les domaines en lien avec la mer », comme l’a souligné l’historien brestois Alain Boulaire. Des progrès dont profitera la marine française à une époque où celle-ci dominait le monde. Une marine qui a par ailleurs joué un rôle important lors de la guerre d’indépendance en Amérique.

Brest
Source : Brest.fr

Rendez-vous au port de commerce jusqu’en janvier

Dès 1752, la première Académie de Marine comprend alors des médecins, des physiciens, des marins mais également des botanistes… « On était dans la dimension encyclopédique du XVIIIe ! », rappelle le chef du service historique de la Défense (SHD) Xavier Laubie, à l’origine de la mise en place de l’exposition.

Différents panneaux et documents originaux sont mis à la disposition du public. Qui est donc invité à se plonger dans l’histoire des pionniers des mers brestois. « Les panneaux de l’exposition sont ensuite destinés à voyager, à se déployer. C’est une vraie carte de visite de l’histoire de Brest et de la marine, des expéditions scientifiques à la recherche d’aujourd’hui », selon Xavier Laubie.

Si l’Académie a depuis été transférée à Paris, l’exposition de cet automne permet de revisiter cette épopée jadis brestoise. Avant que la révolution française ne vienne mettre un terme aux activités de l’institution. Laquelle ne renaîtra qu’au XXe siècle. Et poursuit encore aujourd’hui ses travaux.

Infos pratiques :

Exposition visible au service historique de la Défense, 4 quai du commandant Malbert jusqu’au 31 janvier 2020. Ouvert en semaine de 8 h 30 à 17 h 30.   

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Claude Peron)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Christine Le Bozec a longuement enseigné à l’université de Rouen où elle fût un temps doyen de la faculté des Lettres et Sciences humaines....

La Terreur et la Révolution française par Reynald Secher

Dans le cadre du colloque sur la Terreur à l'ICES, Reynald Secher intervient sur la Terreur et la Révolution française. Colloque international organisé conjointement par...

Antoine Boulant : « Saint-Just n’est pas le précurseur de la collectivisation soviétique » [Interview]

Saint-Just. Un nom qui rappelle une sinistre période pour de nombreux Bretons et Vendéens donc les ancêtres ont subi de plein fouet la Terreur...

Charlotte d’Ornellas résume « la malédiction de la droite », qui aurait ses racines dans la Révolution [Vidéo]

Charlotte d'Ornellas résume « la malédiction de la droite », qui aurait ses racines dans la Révolution. Extrait tiré de l'émission "L'Heure des Pros"...