Si en Loire-Atlantique l’actualité de la drogue s’est focalisée en ce moment sur Nantes, avec ses fusillades et règlements de comptes à répétition, à Saint-Nazaire la délinquance liée au trafic de stupéfiants est aussi au cœur de l’actualité.

Le 7 novembre dernier, à la Trébale, un quartier dit « sensible » de Saint-Nazaire, deux jeunes gens de 19 et 21 ans, défavorablement connus des forces de l’ordre, ont été interpellés suite à une enquête liée à un trafic allée des Orchidées. Chez eux, un scooter, un moto-cross, 3 vélos « probablement » volés et une trottinette ont été retrouvés. Dans le cadre du même trafic, 175 grammes de coke (50 € la bonbonne de 0.5 grammes au détail) ont été retrouvés en juin dans les parties communes de l’immeuble.

Des mineurs isolés étrangers

Le 13 novembre, c’est un des fournisseurs du trafic de drogue place des Droits de l’Homme (sic) qui a été interpellé. Sur cette place abandonnée par les pouvoirs municipaux, au cœur de la ville, a lieu chaque soir un trafic juteux, essentiellement tenu par des migrants nord-africains qui se disent « mineurs isolés étrangers », ravitaillés par des plus jeunes, souvent à vélo.

Dans la chaussette de cet homme de 22 ans, pas moins de 442 grammes d’héroïne (26.500 € à la revente au détail). Chez son amie, 7350 € en liquide sont retrouvés ainsi qu’une réplique d’arme de poing. Dans cette même enquête, un clandestin nord-africain avait déjà été interpellé en mars dernier avec 600 grammes de drogues dures sur lui et 2000 € en liquide. Il était rétribué 1500 € pour dealer sur la place.

Trafic de stups : en psychiatrie aussi

Les dealers ont aussi d’autres clients… les malades du service de psychiatrie de Heinleix, dont les soignants dénoncent en vrac l’agression de cinq des leurs par un patient qui s’est échappé le 22 octobre dernier, l’augmentation des agressions, les locaux vétustes, la suroccupation, le manque de moyens etc. Les bâtiments sont situés dans un parc, les dealers viennent taper aux fenêtres et vendre leur came à travers les grilles.

La drogue entraîne aussi toute une délinquance liée : afflux de clandestins, vols à l’arraché, extorsions etc. Deux vols à l’arraché ont été signalés le 10 et le 11 novembre dans le centre-ville de Saint-Nazaire ; l’une des victimes a été bousculée par le voleur, ce qui a provoqué une mauvaise chute. Résultat : 15 jours d’ITT. Quant aux extorsions, un Algérien de 26 ans, interdit de territoire, vient d’être condamné à six mois de prison ferme pour avoir, le 7 novembre, avec deux complices et armé d’un couteau, menacé un homme fragile à Donges et l’avoir forcé à remettre sa carte bleue et son code. Le prévenu a mis en cause une voisine de la victime, vivant du RSA et connue par le passé pour faits de recel, escroquerie, trafic de stupéfiants. Celle-ci est cependant relaxée.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine