L’Ifremer au chevet des coquillages pour étudier leurs pathologies

A LA UNE

Une étude européenne, coordonnée par l’Ifremer a planché durant quatre ans sur les raisons des différentes maladies auxquelles sont sujettes huîtres et coquillages?

Une étude de 4,5 millions d’euros qui permet aujourd’hui de pointer du doigt le réchauffement climatique, les intrants phytosanitaires, mais pas seulement, comme l’expliquent Sarra Ben Cherifa et Christian Polet.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

20 janvier 1793. Mort de Louis XVI : la République n’a pas tenu parole…

En ce jour anniversaire de l'assassinat du roi Louis XVI, nous vous proposons un article paru sur le site...

Nantes : une micro algue étudiée par un laboratoire futur remède contre les boutons d’acné ?

A Nantes, le laboratoire Physalg de l'Ifremer, l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer, a mis en...

Articles liés