Vers un pont entre l’Irlande du Nord et l’Ecosse ?

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Un architecte de premier plan qui a été le premier à réclamer un pont pour relier l’Écosse et l’Irlande du Nord a demandé au premier ministre écossais Nicola Sturgeon de travailler avec le premier ministre Boris Johnson sur le sujet tout en mettant de côté leurs différences.

Le professeur Alan Dunlop, membre de la Royal Incorporation of Architects in Scotland, a exhorté Mme Sturgeon à «  mettre de côté ses divergences politiques «  avec Boris Johnson pour appuyer une étude de faisabilité du projet. Le professeur Dunlop a proposé pour la première fois l’idée d’un pont au début de 2018. Cette semaine, le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a déclaré qu’il ne rejetterait pas l’idée mais a insisté sur le fait que le Royaume-Uni devait payer la facture. Il a dit qu’au moins une évaluation technique de haut niveau pourrait être effectuée si cela était possible.

M. Johnson et le DUP (unionistes) se sont déjà prononcés en faveur du projet. Le Sinn Fein a rejeté l’idée en la qualifiant de fantaisie politique.

S’adressant au journal écossais The National, le professeur Dunlop s’est dit ravi d’entendre le soutien du Taoiseach (Premier ministre) à l’idée. « J’exhorte notre Premier ministre Nicola Sturgeon à mettre la politique de côté et à faire de même. Un pont pour relier l’Ecosse et le Royaume-Uni à l’Irlande est un projet adapté au 21ème siècle.  Ce projet suscite également un intérêt au niveau international. J’en ai parlé avec des collègues aux Etats-Unis et lors de visites en Australie et en Chine cette année. Nous avons le talent d’ingénierie et d’architecture ici en Ecosse pour créer une telle structure. Examinons cela sérieusement.»

Le professeur Dunlop a déjà estimé que ce pont celtique coûterait environ 15 milliards de livres sterling. M. Varadkar a révélé que lors de ses conversations avec le Premier ministre, M. Johnson a déclaré qu’il s’attendait à ce que l’Union Européenne paie pour le pont. « Donc, cela ne va certainement pas se produire, car ni l’Irlande du Nord ni l’Ecosse ne feront partie de l’UE. Mais plus sérieusement, je pense qu’il faudrait au moins faire une évaluation technique de haut niveau pour savoir si c’est une proposition viable »

Lors d’une conférence à l’université d’Aberdeen en 2018, le professeur Dunlop a publié une représentation de ce à quoi pourrait ressembler le pont. Il a proposé deux tracés potentiels – un à partir de Larne et de Portpatrick (coût potentiel d’environ 20 milliards de livres sterling) ou un passage entre le Mull of Kintyrne et Torr Head (coût potentiel de 12 à 15 milliards de livres sterling).

Outre la mer agitée, le mauvais temps et les eaux profondes, l’un des principaux obstacles à la construction serait la digue de Beaufort. De grandes quantités de munitions excédentaires, allant des armes légères aux explosifs puissants, ont été déversées dans cette zone, qui fait plus de 50 km de long et 3,5 km de large. L’emplacement précis et la nature des munitions ont souvent été mal documentés.

Le gouvernement écossais a déclaré qu’il « engagerait des discussions pour étudier la possibilité d’améliorer les liaisons » entre l’île d’Irlande et l’Écosse, ajoutant qu’il était important « que toutes les options soient pleinement prises en compte ».

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Bro-Skos : deiziadur ar manifestadegoù evit an dizalc’hiezh

E Bro-Skos ez eus un emsav anvet « Holl Under One Banner ». Gant ar strollad e vez aozet tolpadegoù ha manifestadegoù evit an dizalc'hiezh, a-benn...

Écosse : Boris Johnson veut supprimer l’autonomie écossaise

Règlements de compte en série parmi les conservateurs britanniques. Dans un entretien accordé le lundi 05 juillet dernier au quotidien nationaliste écossais The National,...

Le soutien à l’indépendance de l’Écosse recule dans un nouveau sondage d’opinion sur la constitution

Une nouvelle opinion a montré que le soutien à l'indépendance de l'Ecosse a chuté au cours des derniers mois. 48 % des personnes sondées...

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d'Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques...