Bretagne : 10 députés bretons En Marche parmi les moins actifs de l’Assemblée nationale

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Comme chaque année depuis trois ans, le site libéral conservateur Méchant Réac a établi le classement des députés les plus actifs et les plus absentéistes, s’appuyant sur les données du site Nos députés.fr Si ce classement ne prend pas en compte les réunions de groupes, travaux préparatoires ou cas particuliers (maladie, fonction au gouvernement), il est assez indicatif car basé sur les présences en commission et en séance, les prises de parole ainsi que la production écrite (lois, amendements, rapports). Plusieurs députés bretons y figurent dans les limbes du classement ; ils sont peut-être En Marche… mais pas trop.

Sophie Errante bonne dernière…

Parmi les députés métropolitains, la peu enviée lanterne rouge (527e) est la députée LREM de la 10e circonscription de Loire-Atlantique, Sophie Errante (15 semaines de présence, 9 présences en commission).

Dans les limbes on retrouve aussi François André, député LREM d’Ille-et-Vilaine (544e, 21 semaines de présence, 31 présences en commission), mais encore la députée ex-LREM de la 7e circonscription, Sandrine Josso, par ailleurs candidate à la mairie de La Baule et célèbre pour ses frasques diverses, de sa présentation comme « commissaire de défense » qu’elle n’est évidemment pas, au non-respect du code du travail, en passant par les faux diplômes qu’elle s’attribue et sa fraude à la CAF (523e).

Plus haut, on trouve encore une députée LREM, Anne-France Brunet (519e), dans la troisième circonscription de Loire-Atlantique (26 semaines de présence, 44 présences en commission) puis Florian Bachelier, député LREM d’Ille-et-Vilaine (511e), avec 34 semaines de présence et 35 présences en commission. Aude Amadou (491e), députée LREM de la 4circonscription de Loire-Atlantique (35 semaines de présence, 39 présences en commission) ; plus haut, encore un député LREM, Hervé Berville, en Côtes-d’Armor (32 semaines de présence, 42 présences en commission, 483e).

Plus haut encore, on trouve Mustapha Laabid – encore un député LREM jugé pour avoir détourné l’argent d’une association à des fins personnelles – il est 491e avec 35 semaines de présence et 41 présences en commission, et nettement mieux, mais insuffisant, la députée LREM de la 2nde circonscription de Loire-Atlantique, par ailleurs candidate En Marche pour Nantes, Valérie Oppelt (459e), avec 34 semaines de présence et 44 présences en commission. Juste au-dessus, à la 450e place, la députée de la 8e circonscription de Loire-Atlantique (Saint-Nazaire), Audrey Dufeu-Schubert (450e) avec 27 semaines de présence et 47 présences en commission.

Quatre députés LREM d’Ille-et-Vilaine, dont François André situé dans les limbes du classement, ont émis un communiqué pour critiquer la pertinence de ce classement qu’ils accusent de « valorise[r] l’inflation législative » et de ne pas prendre en compte « auditions, rapports et déplacements » qui peuvent être nécessaires pour préparer un projet de loi, ainsi que la « présence du parlementaire dans sa circonscription ». Des quatre, seul François André, atteint d’un cancer, a une excuse valable, dans la mesure où des députés LREM ont réussi à se hisser dans les premiers du classement – nous en reparlerons.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Voyager en train pour pas cher en Europe ? C’est possible

La fin de l’état d’urgence en Espagne rétablit la liberté de déplacement entre les régions, et coïncide avec la...

Marion Maréchal : les confidences d’une patriote

Marion Maréchal parle rarement d'elle, de son parcours, de sa personnalité. Pour Livre Noir elle s'est exceptionnellement prêtée à...

Articles liés

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à la presse une tribune intitulée...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête au soir du 1er tour...

Nominoë et les Rois de Bretagne Episode 20

L'implantation des Vikings pèse lourdement sur la Bretagne, le peuple est éreinté, les hommes du nord établissent des bases proches du littoral et se...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections régionales en Bretagne, ce serait...