NASA

Une nouvelle planète de la taille de la Terre située dans une zone habitable ? Un satellite de la NASA vient de faire une surprenante découverte.

« TOI 700 d », planète à 100 années-lumière

Un ailleurs est-il possible ? Le satellite chasseur de planètes TESS de la NASA (National Aeronautics and Space Administration) a trouvé sa première exoplanète potentiellement habitable. Une planète de la taille de la Terre qui évolue en orbite autour d’une étoile située à environ 100 années-lumière de la Terre, selon l’agence spatiale.

Ces découvertes ont été annoncées lors de la 235ème réunion de la Société américaine d’astronomie, lundi à Honolulu (Hawaï). La planète en question a été baptisée « TOI 700 d » et fait partie d’un système multiplanétaire autour de TOI 700, une petite étoile mesurant environ 40 % de la taille et de la masse du Soleil. Et dont la température de surface est moitié moindre.

Bonne nouvelle, « TOI 700 d » est à une distance raisonnable de son étoile pour ne pas y exclure la présence d’eau à l’état liquide. Une éventualité à considérer avec la prudence qui s’impose…

« TOI 700 d » : la NASA s’interroge

Outre « TOI 700 d », TESS a découvert deux autres planètes autour de l’étoile TOI 700 : « TOI 700 b » et « TOI 700 c ». Mais seule « TOI 700 d » se situe dans la zone dite habitable. Elle mesure 20 % de plus que la Terre et fait le tour de son étoile en 37 jours. En outre, elle reçoit 86 % de l’énergie fournie par le Soleil à la Terre et elle est la plus éloignée des trois planètes. Autre particularité, cette nouvelle planète effectuerait une rotation synchrone autour de son étoile : l’une de ses faces fait toujours face à TOI 700. On retrouve un cas similaire avec la Lune par rapport à la Terre.

Quant à la composition de l’atmosphère de « TOI 700 d » et de sa température de surface, plusieurs modèles ont été générés par des chercheurs de la NASA à partir de la taille et du type de l’étoile. Par ailleurs, en 11 mois de données, aucune éruption de l’étoile n’a été observée, ce qui améliore les chances que « TOI 700 d » soit habitable et facilite la modélisation de ses conditions atmosphériques et de surface.

Aux chercheurs de la NASA désormais de poursuivre leur travail afin de déterminer plus précisément la composition de cette planète et de son atmosphère. Dans cette optique, le télescope spatial James Webb de la NASA devrait être lancé en 2021.

AK

Crédit photos : Wikimedia Commons (Public Domain/National Aeronautics and Space Administration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V