Quand Jordan Bardella mouche sévèrement Nicolas Demorand [Vidéo]

A LA UNE

18 juin 2021. Menacés de sanctions disciplinaires, 6 généraux de l’Armée française publient une nouvelle tribune.

Menacés de sanctions par leur hiérarchie, les Généraux de Cacqueray,  Coustou, Delawarde, Gaubert, Martinez, de Richoufftz adressent à la...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Invité sur France Inter ce lundi 13 janvier, Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national a sèchement recadré l’animateur qui le reprenait sur sa légitimité pour critiquer Emmanuel Macron.

« Mais Jordan Bardella, qui êtes-vous pour dire qui est de France et qui n’est pas de France ? Quelle est votre légitimité ? » tente le journaliste, à la légitimité pour le coup très discutable sur une radio du service public. Le député européen ne s’est alors pas démonté, répliquant : « Ma légitimité, je la tiens des urnes cher Monsieur. Je la tiens des cinq millions de Français qui ont voté pour le Rassemblement national. C’est ma légitimité pour m’exprimer et exprimer mes désaccords politiques »

Une nouvelle fois, France Inter, radio du service public dont les animateurs sont payés avec l’argent du contribuable, a offert un grand moment de manquement à la neutralité politique.

« Et contrairement à beaucoup d’analystes, notre légitimité, nous la tenons des urnes. » conclut Jordan Bardella. Pim. Pam. Poum.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Jordan Bardella. « 75% des mineurs déférés devant le parquet de Paris sont étrangers »

Jordan Bardella, Vice-président du Rassemblement National, député européen et candidat aux Régionales en Ile-de-France est l'invité politique du Grand Matin Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=IxZOme_Fiv0 Crédit photo :...

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient, par contre, d'estimer qu'un artiste...

Bataille culturelle. Booba, France Culture et le « Grand Remplacement » par le rap…

La radio France Culture déplore une chute drastique de son audience depuis quelques mois. La faute au Covid-19 selon certains, la faute à l'absence...

Jordan Bardella (RN) : « L’accueil des migrants bafoue l’un des droits les plus essentiels de notre peuple, celui d’être et rester lui-même »

Nous vous suggérons d'écouter ce discours prononcé par Jordan Bardella (RN) dans l'enceinte du Parlement européen, au sujet de la démographie, de l'immigration imposée...