Des actes de baptême « non genrés » recommandés par la Conférence des évêques de France

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Les actes de baptême bientôt adaptés à la nouvelle donne sociétale française ? Entendez par là au « progressime » ambiant : des formulaires « non genrés » ont été recommandés par la Conférence des évêques de France.

Des actes de baptême trop conservateurs ?

Si la stratégie de la Conférence des évêques de France (CEF) avait pour but de redynamiser la pratique du catholicisme en France, elle se sera surtout attiré les critiques contre elle. Un article du Figaro nous rappelle ainsi un fait passé sous silence. La CEF en question aurait recommandé de ne plus faire mention des termes « père », « mère », « fils » et « fille » sur les actes de baptême. Un changement souhaité qui serait censé répondre à « la situation de plus en plus complexe des familles de France » selon les mots mêmes de la Conférence des évêques de France.

Une lettre incitant à l’utilisation de documents « non genrés » dans ce sens a été adressée en décembre 2018 à tous les évêques de France. Mais n’a visiblement pas reçu beaucoup d’échos dans les diocèses pour l’instant.

baptême
Source : hommenouveau.fr

Des problèmes de vocabulaire dans « de nombreuses chancelleries »

À la lecture du courrier ci-dessus, nous apprenons également qu’aux dires de Mgr Joseph de Metz-Noblat (Président du conseil pour les questions canoniques), « de nombreuses chancelleries » diocésaines, lesquelles sont en charge de tous les actes du diocèse (comprenant donc les actes de baptême), se sont trouvées confrontées à des « problèmes de vocabulaire ».

Si, pour l’auteur de la lettre, « les enfants ne sauraient être tenus pour responsables de la situation de leurs parents », il recommande dans le même temps de recourir à des formulaires de baptême s’intéressant « principalement à la personne baptisée, en faisant le simple constat de sa situation familiale, sans porter sur celle-ci un jugement moral ».

Dans la pratique, il serait alors question de reformuler l’état civil du baptisé « fils ou fille de et de » en « Noms et prénoms des parents ou des autres titulaires de l’autorité parentale». Le tout suivi des mentions d’état civil afin de disposer dans les paroisses d’un formulaire « qui paraît le plus approprié à notre époque », selon Mgr de Metz-Noblat. Une proposition qui a été émise par « pragmatisme » et non par « idéologie » aux dires de ce dernier. D’autres y verront la preuve d’un recul supplémentaire de l’Église de France…

Crédit photos : Pixabay (Pixabay License/ariesa66)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Départ en vacances : Comment sécuriser votre mobile des cyberattaques ?

En termes de virus, votre smartphone est lui aussi menacé par des cybers menaces. Menaces qui s'accentuent avec les...

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees Benjamin Bayart est un...

Articles liés

Nantes : la guerre des pinceaux se poursuit sur l’escalier Beaurepaire

Le gag récurrent a cessé de faire rire : une fois de plus, l’escalier qui descend de la rue Beaurepaire au cours des 50...

La Hongrie va prendre des mesures contre la promotion de l’homosexualité et des LGBT auprès des mineurs

La Hongrie a décidé de protéger sa jeunesse de la promotion de l'idéologie LGBT. Le Fidesz vient en effet de déposer des amendements visant...

Le Sport Otage Du Woke

Antiracisme, LGBT, Transgenre, Handicap... Le Sport est devenu le territoire occupé des idéologies du Woke. Le débat avec les animateurs de Zone Libre, à écouter...

Bataille culturelle. Lego lance une collection de jouets aux couleurs LGBT

Des figurines Lego aux couleurs des drapeaux LGBT et transgenre, sans oublier un clin d'oeil aux non-Blancs : le groupe de jouets danois fait...