Bugaled Breizh. Les victimes ne sont pas oubliées, les familles espèrent toujours

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Le Bugaled Breizh (« Enfants de Bretagne ») est un chalutier de Loctudy, Finistère (commune voisine du Guilvinec). Il a coulé subitement le , causant la mort de ses cinq marins : Yves Gloaguen, Georges Lemétayer, Pascal Le Floch, Patrick Gloaguen, Eric Guillamet.

Depuis 16 ans, les  proches des marins disparus dans cette catastrophe s’activent pour défendre leur mémoire. Mémoire toujours active malgré les manœuvres des trois pouvoirs, politique, judiciaire et législatif pour faire porter aux cinq marins la responsabilité du drame, alors que « la grande muette » s’autocensure sous le couvert des ministres concernés à l’époque, Mme Alliot-Marie, Mrs Le Drian et Bussereau, étouffant avec larmes et serrements de mains apitoyés l’enquête sur des manœuvres, certes confidentielles, de l’OTAN dans des eaux internationales sous la responsabilité de la Royal Navy, celles-ci espionnées par un sous-marin américain, l’un de ceux qui aurait pu crocheter le Bugaled Breizh l’entraînant par le fond !

Seul homme politique, marin lui-même et fils de pêcheur, le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, lava dans National-Hebdo dès la catastrophe et les circonstances connues, les « culs-salés » de la faute professionnelle comme le fit le premier jugement rendu devant le Tribunal de Quimper en 2008, puis démenti par un non-lieu à Rennes en 2015, celui-ci confirmé en cassation à Paris en 2016 !

Les familles humiliées et ruinées ont en partie renoncé à poursuivre l’État dans ses retranchements hypocrites de « secret défense » qui n’empêchent pas un minimum de vérité et de décence. Une poignée de descendants des marins-pêcheurs appuyé sur un – encore solide – comité de soutien demande toujours justice comme ce fut le cas, dimanche 26 janvier, lors de l’Assemblée générale, suivie d’un moment de recueillement, de prières, de lectures, de poésies conclue par l’hymne breton « Bro gozh ma zadou » en la cathédrale Saint-Corentin.

Le tout avant que le président de l’Association et fils du mécanicien décédé, ne résume la situation dans l’espérance qu’un courrier envoyé à Mme Florence Parly, ministre de la Défense, permette la réouverture du dossier comme ce fut le cas en Cornouailles britanniques après la découverte de deux des corps de nos marins sur leurs côtes, les audiences de l’Inquest n’étant pas encore closes !

Le silence imposé au personnel de l’hélicoptère survolant la zone et ayant aperçu la silhouette d’un sous-marin à proximité du sinistre comme la complicité, certes compréhensible de l’équipage de celui-ci, qui peut aussi n’avoir qu’à peine ressenti l’accrochage criminel fait par celui-ci dont on ne connaît pas la nationalité, mais dont il se murmure que le feu président de la République et sa fille furent instruits…

Les langues peuvent encore se délier en libérant la conscience des témoins ou même des acteurs, alors que l’épave du bateau, à Brest, hors d’eau, n’est pas visitable, même par les Anglais lors de leur propre investigation sur cette « fortune de mer » et ce bien avant le Brexit !

CDT

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

Quimper. Un policier sérieusement blessé par un migrant qui lui a foncé dessus en voiture

Le site France Info révèle qu'un policier a été sérieusement blessé, renversé par un migrant mardi soir à Quimper (Finistère). « Agé de 19 ans,...

Quimper. 18kg de cocaïne et d’héroïne saisis par la Police, 4 trafiquants arrêtés

C'est un énorme coup - la plus grosse saisie de l'histoire de la Police Judiciaire de Quimper - réalisée par les forces de l'ordre...

Une nouvelle application pour aider les marins aveugles et déficients visuels en Mer

L’UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels) lancera, le 7 mai prochain,  l’application SARA NAVIGATION (SARA Nav) sur l’Apple store, disponible en français et...

Lettre ouverte à Mme Isabelle ASSIH , maire de Quimper

Claudine Dupont-Tingaud, ancienne conseillère régionale de Bretagne et présidente de REAGIR ( Résister et Agir pour la défense de nos identités ), nous adresse...