La folie du football en Iran : une ferveur méconnue !

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

L’Iran, terre de football ! L’on évoque souvent l’Amérique du Sud ou le Royaume-Uni pour parler de la passion qui habite les fans de foot mais d’autres régions du monde ont leur mot à dire, y compris des endroits auxquels on ne songerait pas à première vue. C’est par exemple le cas du Japon, mais nous nous intéresserons aujourd’hui à l’Iran.

Téhéran, ville reine du football iranien

Le championnat local a évolué au gré des troubles politiques et n’est devenu professionnel qu’en 2001. Dans les années 60, une compétition opposant les différents clubs de Téhéran faisait office de compétition phare du pays, les équipes de la capitale iranienne fournissant par ailleurs la quasi-totalité des joueurs de l’équipe nationale. Une équipe nationale iranienne vainqueur de la coupe d’Asie trois fois successivement entre 1968 et 1976.

L’ancien nom de l’élite est « Ligue Azadegan », Azadegan désignant les prisonniers de la guerre entre l’Iran et l’Irak. C’est aujourd’hui la deuxième division qui porte son nom. La politique n’est jamais bien loin du sport.

Tifos sous le portrait des dirigeants du pays

Si Téhéran n’est plus la seule ville représentée dans le championnat, dénommé « Coupe du golfe Persique » depuis 2006, le derby entre l’Esteghlal Téhéran et le Persépolis FC est l’affiche qui déchaîne le plus les passions.

Comme souvent dans les capitales et autres métropoles, le derby oppose non seulement deux clubs qui se haïssent mais aussi deux classes sociales opposées. Le premier est ainsi considéré comme le club bourgeois tandis que le second est plus populaire.

L’atmosphère passionnée et bruyante du derby de Téhéran

De graves incidents impliquant joueurs et supporters éclatèrent en 1995 après un scénario à rebondissements, Esteghlal remontant deux buts de retard dans les dernières minutes de la partie.

Rebelote cinq ans plus tard, avec cette fois plusieurs dizaines d’arrestations et des scènes d’émeutes en ville le 29 décembre 2000.

L’armée sépare les camps rivaux lors des derbys de Téhéran

Le Persepolis FC est par ailleurs le club le plus titré du pays avec douze championnats à son palmarès dont les trois derniers. L’équipe de Téhéran a aussi disputé la finale de la Ligue des Champions Asiatique en 2018, s’inclinant 2-0 contre les Japonais des Kashima Antlers.

Tractor Club : soutien massif et speaker à la ramasse !

Les amateurs de football français qui suivent la Ligue 2 ont eu l’occasion d’entendre parler d’un autre club iranien il y a quelques mois. L’attaquant de Troyes, Kévin Fortuné, également passé par Lens et souvent décisif, a en effet rejoint le Tractor Club, situé à Tabriz, au Nord-Ouest du pays.

Le Tractor Club attire plus de 60 000 supporters lors des chocs qui se disputent dans son stade Yadegar-e Emam, d’une capacité de 71 000 places. Peu de clubs français peuvent se vanter d’un tel succès et le choc a dû être brutal pour un joueur habitué aux enceintes de Niort, Châteauroux ou Laval.

Le public du Tractor

En 2015, une histoire invraisemblable était arrivée à cette équipe et son public, qui, à cause d’un speaker maladroit (ou lâche ?) avait crû être champion…alors que l’équipe suivante était passée devant elle au classement après la dernière journée ! Quelques sièges avaient volés sur la pelouse ce jour-là et d’autres incidents émaillent parfois les matchs, notamment lors des rencontres face aux équipes de Téhéran.

Hooligans polonais ? Non, fans iraniens du Tractor !

Coupe du Monde 1998 : pour l’éternité !

Un souvenir rassemblera pour toujours l’ensemble des amoureux du ballon rond en Iran : lors de la Coupe du Monde 1998, l’équipe nationale avait obtenu la première victoire de son histoire dans la compétition contre son rival historique, les Etats-Unis ! Une affiche qui avait fait frémir les organisateurs mais tout s’était déroulé sans encombre au stade Gerland, à Lyon, sauf pour le gardien américain, qui avait dû aller chercher deux fois la balle au fond de ses filets alors que ses coéquipiers ne trompaient la défense adverse qu’une seule fois.

 

Depuis, l’Iran s’est présenté sur la scène mondiale à trois reprises, en 2006, 2014 et 2018. La sélection y a obtenu sa seconde victoire (1-0 contre le Maroc) et réalisé deux bons matchs contre des cadors (1-1 contre le Portugal et 0-1 contre l’Espagne).

La prochaine grande victoire pour l’Iran sera peut-être au sein même de ses frontières avec l’autorisation des femmes dans les stades. En octobre dernier, 3 500 iraniennes ont assisté à un match, une première depuis 1979 et la révolution.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve jan de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont...

Le Québec face à la menace progressiste. Dialogue avec Alexandre Cormier-Denis

Le Québec fait rêver de nombreux Français, notamment ceux qui sont candidats à l'expatriation. Face aux menaces aux menaces...

Articles liés

Ligue en or. Un jeu de société axé Ligue 1 et football

LIGUE EN OR est un jeu de réussite sur le thème du football, qui peut être pratiqué de 2 à 6 joueurs, âgés de...

Super League vs UEFA : à la fin, c’est le football business qui gagne ?

Dimanche 18 avril au soir, le New York Times révélait qu’Andrea Agnelli et Fiorentino Perez, respectivement présidents de la Juventus Turin et du Real...

Super League Européenne. L’aboutissement de décennies de destruction du football [L’Agora]

A écouter commentateurs, analystes et chroniqueurs sportifs qui s'indignent depuis dimanche de la création d'une Super league européenne de football, ce serait la mort...

Football. Ligue 1 : Victoire du Stade Rennais, défaites de Lorient et de Nantes, nul de Brest

Le sprint final est lancé en Ligue 1 avec ce week end, la 33ème journée. Et une large victoire du Stade Rennais à Angers...